NoCopy.net

En quoi la notion de personne vous semble-t-elle se distinguer de celle d'individu

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le vrai est-il ce qui est vérifié ou vérifiab ... Le fanatisme, ce redoutable amour de la vérit ... >>


Partager

En quoi la notion de personne vous semble-t-elle se distinguer de celle d'individu

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quoi la notion de personne vous semble-t-elle se distinguer de celle d'individu



Publié le : 21/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

En quoi la notion de personne vous semble-t-elle se distinguer de celle d'individu
Zoom

De là Kant tire aussitôt la maxime de l'impératif moral qui doit commander toute notre conduite, aussi bien individuelle que collective, qui prescrit à la fois le respect de soi et le respect des autres : Agis toujours de telle sorte que tu traites l'humanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre toujours en même temps comme une fin et jamais simplement comme un moyen. La division sociale du travail implique que chaque homme exerce une fonction utile au sein de la société. La vie sociale est fondée sur cette réciprocité des services et en ce sens tout homme est moyen pour les autres hommes. Par exemple, le médecin, appelé la nuit au chevet d'un malade, n'a pas le droit de refuser son secours, mais il ne devient pas pour autant l'esclave du patient qui le rétribue. Sa dignité de personne n'en est nullement affectée et il doit en être ainsi pour tout métier, toute fonction, tout travail. On n'a pas le droit moral d'imposer à un homme une tâche qui puisse aliéner sa valeur d'homme. On n'a pas le droit moral de se servir d'un être humain pour son plaisir ou son intérêt de manière telle qu'on l'abaisse ou l'avilisse, ce qui est aussi s'abaisser ou s'avilir soi-même. On n'a pas le droit moral de se traiter soi-même comme une chose, ce qui définit le vice sous toutes ses formes. C'est manquer au respect de soi, de même que toute forme d'injustice ou d'oppression est un manquement au respect des autres.On aperçoit que ce qu'il est convenu d'appeler la civilisation occidentale vit sur cette éthique de la personne dont Kant a jeté les bases, qu'ont reprise ou développée la Déclaration des droits de 1789 et la Déclaration des droits universels de l'homme de 1948 et qu'il reste à réaliser pleinement dans les faits et les institutions.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : En quoi la notion de personne vous semble-t-elle se distinguer de celle d'individu 	Corrigé de 4539 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "En quoi la notion de personne vous semble-t-elle se distinguer de celle d'individu " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Magali21877 (Hors-ligne), le 03/02/2009 é 03H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    En quoi la notion de personne vous semble-t-elle se distinguer de celle d'individu

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit