A quoi sert le travail ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La distraction ? POUVONS-NOUS PENSER L'ABSOLU ? >>
Partager

A quoi sert le travail ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : A quoi sert le travail ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

	A quoi sert le travail ?
Zoom
  • division du travail : Principe fondamental des sociétés industrielles selon Adam Smith. Désigne la répartition entre ses différents membres des tâches nécessaires au fonctionnement de la société.

Le travail, dans notre société, désigne toute activité dès l'instant où elle est socialement rentable. Ainsi l'ouvrier, l'employé, l'enfant qui apprend à l'école travaillent. Mais il faut rappeler que ce mot vient du terme latin "tripalium" qui désigne instrument de torture. Le travail est en effet plus subi comme une contrainte, comme une tâche pénible et douloureuse. Dès lors, pourquoi travaillons-nous? De prime abord, le travail est plutôt une relation entre la nature et l'homme, une lutte pour la survie et pour assurer les conditions de vie. Le travail, en effet, est nécessaire parce que la nature n'offre pas spontanément à l'homme ce qu'il a besoin pour vivre. Mais le travail ne permet-il pas autre chose ? A l’homme de s’épanouir ? Est-il encore possible dans notre société de concilier travail et activité constructive pour l’homme ?



C'est dans cette transformation que l'homme s'affirme. En effet pour Hegel, le travail arrache l'homme de l'animalité, à son existence immédiate, en lui imposant la médiation du temps et aussi celle de l'outil. Le travail est alors non seulement le moyen de la maîtrise de la nature mais aussi celui d'une extériorisation de soi. Le travail forme et éduque, il transforme le monde et le civilise. C'est donc par le travail que l'homme se réalise en tant qu'homme et se définit. En façonnant la nature à son image, il accède à la conscience et à la liberté. De même, pour Kant, l'homme en travaillant s'impose une discipline. Le travail est formateur et permet à l'individu d'accéder à l'estime de soi. Marx, de même, souligne combien la conscience se forme et évolue à partir du moment où le travail correspond à un projet : en imaginant le produit qu'il veut obtenir, l'homme développe ses capacités de penser et sa volonté.   3.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	A quoi sert le travail ? Corrigé de 950 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " A quoi sert le travail ?" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • lapetitelulu-223018 (Hors-ligne), le 04/12/2013 à 04H11.
  • jujusan-202654 (Hors-ligne), le 31/03/2013 à 31H12.
  • ben78930 (Hors-ligne), le 11/04/2012 à 11H19.
  • juliettem64 (Hors-ligne), le 11/04/2012 à 11H03.
  • freudo (Hors-ligne), le 01/04/2012 à 01H09.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Malgré le titre provocateur, le contenu n'en est pas le reflet. Effectivement, l'auteur explique ce qu'est le travail, ses rapports sociaux et non son utilité. Néanmoins, cela est sous-entendu tout au long du livre par la question du travail et les conditions de son déroulement dans les entreprises. L'évolution de l'entreprise est telle que la discipline est remplacée par un contrôle des salariés dont la mise en place d'objectifs de plus en plus contraignants et peu discutés fait preuve. Les délais sont de plus en plus courts et donc le travail n'en ai que plus difficile. Par le manque d'espace temporel de liberté, le travail peut générer de la frustration, de la souffrance ou encore de la révolte liée à l'aliénation au travail et parfois passer à côté de l'essentiel. L'argumentation sur le temps de travail et le temps du travail est juste. Il est essentiel de replacer le temps devenir à sa juste valeur.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    à quoi sert de pleurer? à quoi bon ces clameurs? Les cris n'éveillent point les morts., LECONTE DE LISLE, les Érinnyes, II, IV.

    Ajouté par webmaster

    « En quoi consiste l'aliénation du travail? D'abord dans le fait que le travail est extérieur à l'ouvrier, c'est-à-dire qu'il n'appartient pas à son essence, que donc, dans son travail, celui-ci ne s'affirme pas mais se nie, ne se sent pas à l'aise, mais malheureux, ne déploie pas une libre activité physique et intellectuelle, mais mortifie son corps et ruine son esprit. » Marx, Manuscrits de 1844, 1844.

    Ajouté par webmaster

    -(La poésie) se sert des mots comme la prose. Mais elle ne s'en sert pas de la même manière; et même elle ne s'en -sert pas du tout; je dirais plutôt qu'elle les sert. Les poètes sont des hommes qui refusent d'-utiliser le langage., SARTRE, Situations II, p. 63.

    Ajouté par webmaster

    Voilà donc à quoi me sert la médecine., G. DUHAMEL, les Plaisirs et les Jeux, V, I.

    Ajouté par webmaster

    Je fis entrer l'inconnu dans la chambre qui me sert de cabinet de travail, salon, et salle à manger, le cas échéant., APOLLINAIRE, l'Hérésiarque..., p. 39.

    Ajouté par webmaster

    Si le droit n'est pas l'armurier des innocents, à quoi sert-il?, GIRAUDOUX, La guerre de Troie n'aura pas lieu, p. 148.

    Ajouté par webmaster

    Mais à quoi sert d'engager la discussion sur ce point?, GIDE, Journal, 1ËeËr févr. 1916.

    Ajouté par webmaster

    De quoi me sert ce peu de science? Vais-je imaginer le meilleur, alors que je connais le pire?, G. DUHAMEL, les Plaisirs et les Jeux, V, I.

    Ajouté par webmaster

    Marx • "Dans la manufacture et le métier, l'ouvrier se sert de son outil ; dans la fabrique il sert la machine. Là le mouvement de l'instrument de travail part de lui ; ici il ne fait que le suivre. Dans la manufacture les ouvriers forment autant de membres d'un mécanisme vivant. Dans la fabrique ils sont incorporés à un mécanisme mort qui existe indépendamment d'eux." > Karl Marx, Le Capital (1867), Livre I, IVe section, chapitre XV, IV (La fabrique).

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    A quoi sert le travail ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo