A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'enfant peut-il aider à comprendre l'homme Dans toute erreur, y a-t-il une part de vérit ... >>


Partager

A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant

Philosophie

Aperçu du corrigé : A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant



Publié le : 10/10/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant
Zoom

Les adultes s'attendrissent volontiers sur l'enfant et admirent ce qu'ils appellent sa poésie. Dans un recueil paru en 1942 et intitulé « Poésie involontaire et poésie intentionnelle «, Paul Eluard citait des extraits remarquables de lettres d'enfants qui comportaient des raccourcis saisissants et renvoyant à ce que nous appelons poésie. L'enfant fait spontanément des rapprochements qui nous échappent, ne voit pas des  rapports rationnels qui s'imposent à nous et ainsi découvre un aspect neuf mystérieux et singulier des choses. Dans le même recueil figurent des rites et des poèmes de tribus primitives qui nous donnent la même impression d'étrangeté. A première vue, primitif et enfant semblent pour ainsi dire « accordés « : pour eux, le monde a la même fraîcheur et ils éprouvent à son égard cet « étonnement « qui, pour M. Merleau-Ponty est la qualité suprême du philosophe.
  



A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant ? INTRODUCTION. - Il est intéressant, pour une meilleure connaissance de l'adulte civilisé qui fait l'objet de la psychologie générale, de le comparer aux peuples dits primitifs et aux enfants; cette observation peut, en effet, être d'un très grand secours : d'abord pour faire le départ entre ce qu'il y a en nous d'inné en ce qu'il y a d'acquis, ensuite pour déterminer l'origine de cet acquis. Mais s'ensuit-il qu'on ait raison de comparer le primitif et l'enfant; c'est-à-dire, non pas d'établir un bilan des ressemblances et des différences - une telle comparaison est toujours légitime et instructive - mais de les rapprocher l'un de l'autre avec une certaine idée d'assimilation ? En d'autres termes, pouvons-nous considérer le primitif comme un grand enfant et l'enfant comme un petit primitif ? I. - POUR LA LEGITIMITE DE LA COMPARAISON Les termes que nous venons d'employer ou des termes équivalents viennent souvent sur nos lèvres : nous traitons de « grands enfants « les Noirs qui se parent avec orgueil de clinquant et de verroterie, et lorsqu'un enfant est impoli, cruel ou tout barbouillé, nous disons que c'est « un petit sauvage «. Le rapprochement semble fondé. Comme le primitif, en effet, 'l'enfant n'est pas bien intégré au groupe social des civilisés. Par suite, comme lui, peu sensible au frein des impératifs sociaux, il laisse un jeu plus libre à ses instincts naturels.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant 	Corrigé de 2587 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit