NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La religion est-elle une croyance privée ou u ... Qu'est-ce qu'une vraie religion ? >>


Partager

La raison doit-elle considérer la religion comme une superstition ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La raison doit-elle considérer la religion comme une superstition ?



Publié le : 26/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La raison doit-elle considérer la religion comme une superstition ?
Zoom

La raison, en tant qu’elle est la faculté rationnelle de connaissance véritable, est-elle en droit, peut-elle légitimement, classer la religion sous le chapitre de superstition ? Ce rapprochement ne serait-il pas une erreur de la part de la raison ? N’y a-t-il pas une différence irréductible et fondamentale entre religion et superstition qui empêche la raison de la considérer sous le lien comparatif du « comme « ? C’est donc le statut de la religion qui est ici mis à la question, mais c’est aussi le champ d’extension légitime de la raison. 



Il s'agit en effet de comprendre quel statut la raison (comme faculté de connaissance vraie, raisonnable et rationnelle) doit-elle conférer à la religion en tant qu'elle repose sur la foi. Il s'agit aussi donc de statuer sur le droit de la raison à juger la religion, ici comme une superstition. C'est donc bien (« doit-elle ») la question de la légitimité d'un tel jugement qui est ici mise en doute, et ce selon une double dimension : il s'agit de savoir d'une part si la raison est dans le vrai quand elle considère la religion comme une superstition, mais aussi si un tel jugement est légitime ou s'il correspond à une extension illégitime de son domaine de compétence. ® Il faut, enfin, être attentif au « comme » : il ne s'agit pas de faire de la religion une superstition à proprement parler, comme s'il y avait une stricte identité entre les deux, mais de lui donner une catégorie, presque un genre, le « comme » rapproche deux éléments tout en maintenant la distinction.   Problématique               La raison, en tant qu'elle est la faculté rationnelle de connaissance véritable, est-elle en droit, peut-elle légitimement, classer la religion sous le chapitre de superstition ? Ce rapprochement ne serait-il pas une erreur de la part de la raison ? N'y a-t-il pas une différence irréductible et fondamentale entre religion et superstition qui empêche la raison de la considérer sous le lien comparatif du « comme » ? C'est donc le statut de la religion qui est ici mis à la question, mais c'est aussi le champ d'extension légitime de la raison.    Plan I-             La religion : une superstition du point de vue de la raison ·         La raison, pour parvenir à la connaissance véritable, doit être capable d'expérimenter, de mettre à l'épreuve le réel qu'elle cherche à connaître. La religion, à l'inverse, se base sur la foi, c'est-à-dire une croyance certaine, d'un Dieu dont elle n'a jamais eu l'expérience.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3219 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La raison doit-elle considérer la religion comme une superstition ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • christiaens (Hors-ligne), le 10/05/2011 é 10H09.
  • Clement7684 (Hors-ligne), le 24/03/2009 é 24H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit