NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il possible de s'affranchir de toute cons ... Peut-on se tromper en disant qu'une chose est ... >>


Partager

La raison suffit-elle à nous garantir le bonheur ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La raison suffit-elle à nous garantir le bonheur ?



Publié le : 8/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La raison suffit-elle à nous garantir le bonheur ?
Zoom

Qu'est-ce que le bonheur ? Les Anciens le définissaient comme l'état de celui qui vit en accord avec sa nature et avec la Nature, autrement dit dont les désirs sont assez sages pour ne jamais être contrariés. Selon les stoïciens, c'est un entendement sage (sachant distinguer ce qui dépend de moi et ce qui n'en dépend pas) qui permet d'atteindre le bonheur. Chez eux, le fait d'être raisonnable est bien la condition de possibilité même du bonheur.

La source de tout bien et de tout mal que nous pouvons éprouver réside strictement dans notre propre volonté. Nul autre que soi n'est maître de ce qui nous importe réellement, et nous n'avons pas à nous soucier des choses sur lesquelles nous n'avons aucune prise et où d'autres sont les maîtres. Les obstacles ou les contraintes que nous rencontrons sont hors de nous, tandis qu'en nous résident certaines choses, qui nous sont absolument propres, libres de toute contrainte et de tout obstacle, et sur lesquelles nul ne peut agir. Il s'agit dès lors de veiller sur ce bien propre, et de ne pas désirer celui des autres ; d'être fidèle et constant à soi-même, ce que nul ne peut nous empêcher de faire. Si chacun est ainsi l'artisan de son propre bonheur, chacun est aussi l'artisan de son propre malheur en s'échappant de soi-même et en abandonnant son bien propre, pour tenter de posséder le bien d'autrui. Le malheur réside donc dans l'hétéronomie : lorsque nous recevons de l'extérieur une loi à laquelle nous obéissons et nous soumettons. Nul ne nous oblige à croire ce que l'on peut dire de nous, en bien ou en mal : car dans un cas nous devenons dépendants de la versatilité du jugement d'autrui, dans l'autre nous finissons par donner plus de raison à autrui qu'à nous-mêmes. Enfin, à l'égard des opinions communes comme des théories des philosophes, ou même de nos propres opinions, il faut savoir garder une distance identique à celle qui est requise dans l'habileté du jeu, c'est-à-dire qu'il faut savoir cesser de jouer en temps voulu. Dans toutes les affaires importantes de la vie, nul ne nous oblige en effet que notre propre volonté.

Les Modernes, en faisant de cette notion la condition de l'homme dont les moindres désirs sont réalisés, l'ont réduite à un idéal suspect et chimérique: un pur idéal de l'imagination. Pour Kant, la raison n'est pas la condition du bonheur mais bien la faculté nous amenant à renoncer à la félicité au nom de la morale.

 



Pour Kant, en revanche, c'est le respect de la loi morale qui doit orienter la volonté, et non la recherche du bonheur. Car cette recherche est toujours déjà intéressée, égoïste donc contraire à la morale. Parties du programme abordées : - L'irrationnel. - Le bonheur. Analyse du sujet : La faculté de juger, de distinguer le bien du mal et le vrai du faux, un moyen d'atteindre le bonheur conçu comme état de satisfaction complète, comme existence en harmonie avec la Nature ? Conseils pratiques : Une problématique très classique. Utilisez, en particulier, vos connaissances relatives à la philosophie antique (selon laquelle la raison conduit au bonheur).Qu'est-ce que le bonheur ? Les Anciens le définissaient comme l'état de celui qui vit en accord avec sa nature et avec la Nature, autrement dit dont les désirs sont assez sages pour ne jamais être contrariés. Selon les stoïciens, c'est un entendement sage (sachant distinguer ce qui dépend de moi et ce qui n'en dépend pas) qui permet d'atteindre le bonheur.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2083 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La raison suffit-elle à nous garantir le bonheur ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • vero.dick-268108 (Hors-ligne), le 12/12/2015 é 12H16.
  • madiba-228120 (Hors-ligne), le 18/01/2014 é 18H21.
  • martin69-214539 (Hors-ligne), le 06/10/2013 é 06H13.
  • meg78 (Hors-ligne), le 13/01/2011 é 13H23.
  • Alewxis68129 (Hors-ligne), le 09/10/2010 é 09H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit