La recherche du bonheur et les exigences morales sont-elles conciliables ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La valeur morale d'une action se mesure-t-ell ... Quelle place doit-on faire à la recherche du ... >>


Partager

La recherche du bonheur et les exigences morales sont-elles conciliables ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La recherche du bonheur et les exigences morales sont-elles conciliables ?



Publié le : 17/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La recherche du bonheur et les exigences morales sont-elles conciliables ?
Zoom

Le bonheur est bien le fondement de la morale et de toute la philosophie. L'expérience commune montre qu'il faut poser le bonheur comme la fin ultime à laquelle toutes les autres sont subordonnées.

MAIS...

La quête du bonheur ne suffit pas à fonder les exigences morales parce que le bonheur n'est pas un idéal de la raison mais de l'imagination. Ce n'est qu'un rêve illusoire qui, propre à chacun, n'a pas de portée universelle qu'exige les impératifs catégoriques de la morale.



On comprend dès lors comment le bonheur ainsi défini peut être identifié avec le souverain et avec la vertu ou la sagesse.

B. - LE BONHEUR SENSIBLE.

De cette conception, il faut distinguer celle des empiristes modernes, pour lesquels le bonheur est une somme de plaisirs. Cette façon d'entendre le bonheur est beaucoup plus proche de la conception vulgaire, qui admet difficilement qu'on puisse être heureux dan a souffrance. Mais cette conception empiriste se mêle parfois, comme chez Épicure, à la conception métaphysique, et, à l'intérieur même de celle-là, bien des distinctions sont encore possibles. 1° Il y a lieu de distinguer d'abord les plaisirs physiques et les plaisirs de l'âme et de l'esprit. En général, les eudémonistes ont privilégié ces derniers. Mais ils n'ont pas nécessairement exclu les premiers : « Je ne saurais, dit ÉPICURE, quelle idée je pourrais me faire du Bien, si je supprimais les plaisirs du boire et du manger, de l'ouïe et de la vue, et ceux d'Aphrodite «, ce qui ne l'empêchait pas de soutenir que le sage peut être heureux avec un peu de pain et un peu d'eau et de mener lui-même une vie très tempérante, presque austère. 2° Tandis que certains n'ont tenu compte, comme BENTHAM, que de la quantité des plaisirs...




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La recherche du bonheur et les exigences morales sont-elles conciliables ? Corrigé de 1630 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La recherche du bonheur et les exigences morales sont-elles conciliables ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Andreia1527-247073 (Hors-ligne), le 09/11/2014 é 09H22.
  • mar77-195343 (Hors-ligne), le 11/11/2013 é 11H14.
  • Little-lilou (Hors-ligne), le 04/04/2012 é 04H15.
  • benja65 (Hors-ligne), le 06/04/2011 é 06H14.
  • lea2607 (Hors-ligne), le 20/09/2010 é 20H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La recherche du bonheur et les exigences morales sont-elles conciliables ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit