NoCopy.net

La recherche du bonheur est-elle le fondement de la morale ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'idéalisme est-il une illusion ? L'économie primitive était-elle fondée sur le ... >>


Partager

La recherche du bonheur est-elle le fondement de la morale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La recherche du bonheur est-elle le fondement de la morale ?



Publié le : 9/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La recherche du bonheur est-elle le fondement de la morale ?
Zoom

On a généralement tendance à penser que la morale constitue la part austère de l’existence et dans l’inconscient collectif, il faut bien avouer que l’homme de vertu n’est pas un homme qui fait la fête. Il semblerait donc que la morale soit quelque chose de sérieux qui s’oppose au bonheur. Cependant, on est en droit de se demander pourquoi la morale existerait si celle-ci ne constituait pas un moyen supérieur de parvenir au bonheur ? Toute vie humaine n’est-elle pas motivée uniquement par la recherche du bonheur ? Se pourrait-il que quelque chose préoccupe plus l’être humain que son bonheur personnel ?



Toutes les fins particulières se subordonnent à cette fin suprême unique qui n'est plus un moyen en vue d'une fin ultérieure, mais qui est recherché en elle-même et pour elle-même. Nous désirons être heureux pour être heureux. Toutefois, constate Aristote, s'il y a convergence sur le nom de ce bien suprêmement désirable, il y a divergence concernant sa nature. Quel est cet objet mystérieux qui appelle tous nos voeux ? Le stagirite recense les objets possibles et définit sur cette base trois grands types de vie : la vie de jouissance, plus particulièrement propre à la foule, la vie politique, à laquelle aspirent surtout les gens cultivés soucieux de l'honneur, et la vie contemplative  prisée par les sages Il examine d'abord la vie de jouissance et s'interroge sur la question de savoir si le désir tend au plaisir comme à sa fin ultime. Aristote ne rejette pas l'hédonisme, car il concède que toute activité sensible ou intelligible s'accompagne de plaisir lorsqu'elle s'exerce dans des conditions favorables, mais il ne saurait consentir à l'assimiler au bien suprême pour plusieurs raisons. La foule qui aspire à une vie de jouissance ne vise pas les plaisirs raffinés de l'intellect, mais les débauches grossières et les ripailles d'un Sardanapale. Or, chaque être vivant a une « hexis », une vertu propre, et l'excellence pour chacun consiste à remplir au mieux la fonction qui convient à sa nature. Une vie de plaisir revient à développer et à porter à son degré maximal la partie sensitive ne nous distingue en rien des bêtes qui éprouvent comme nous des sensations de plaisir et de peine. Grossière et partielle, la satisfaction hédoniste ne saurait convenir à un animal raisonnable.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La recherche du bonheur est-elle le fondement de la morale ? Corrigé de 9057 mots (soit 13 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La recherche du bonheur est-elle le fondement de la morale ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • BastienCa-244167 (Hors-ligne), le 12/10/2014 é 12H18.
  • gertrude63 (Hors-ligne), le 07/05/2012 é 07H13.
  • Izen (Hors-ligne), le 16/02/2012 é 16H21.
  • jujumenget@hotmail.f (Hors-ligne), le 16/02/2012 é 16H19.
  • s3000 (Hors-ligne), le 04/12/2011 é 04H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La recherche du bonheur est-elle le fondement de la morale ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit