LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La vérité comme valeur Désir, loi et liberté >>


Partager

La recherche de la vérité en question

Philosophie

Aperçu du corrigé : La recherche de la vérité en question



Publié le : 16/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La recherche de la vérité en question
Zoom

Vérité du latin "veritas". Ce ne sont pas les choses qui sont vraies mais les représentations, les jugements que nous formons sur elles. La recherche de la vérité suppose tout un travail de la raison pour élaborer des procédures d'investigation et de vérification. Alors qu'une certaine tradition philosophique inspirée du platonisme suppose l'existence d'une vérité de l'être, la modernité scientifique se contente de rechercher des vérités approchées, susceptibles d'être remises en question par toute nouvelle découverte.



Ce dernier n'est peut-être qu'une apparence à laquelle il ne faut pas s'arrêter. Bref, une quête de la vérité quelque peu rigoureuse exige toujours d'aller au-delà des apparences. Car tels sont les deux sens du mot « apparence « : les choses qui nous apparaissent (qui apparaissent à nos sens) ne sont peut-être que des images, éloignées et trompeuses, de la vérité véritable. La recherche de la vérité est ainsi difficile car elle prescrit à l'intelligence une méthode, c'est-à-dire une discipline. Elle installe donc l'esprit dans l'effort en lui imposant de modifier ses habitudes intellectuelles, en mobilisant l'esprit critique et en traquant ce « vraisemblable «, dont on se satisfait trop souvent à bon compte, justement parce qu'il ressemble au vrai, alors qu'il n'est peut-être qu'un préjugé, une idée trop vite pensée, mal analysée : une opinion

* La recherche de la vérité commence alors par une activité véritablement destructrice : la remise en cause des opinions qui nous servent ordinairement, mais mal, de vérités.Les démarches de Platon et de Descartes sont ici exemplaires.Platon commence, dans ses Dialogues, par mettre en scène l' « ironie « de son maître Socrate, c'est-à-dire par faire voler en éclat le « bon sens «, l'« évidence commune «, l'opinion que chacun s'empresse de donner en réponse aux questions, empêchant par là-même le questionnement véritable de se produire, avec ses incertitudes, ses embarras, ses hésitations, qui sont pourtant le moteur véritable de la recherche de la vérité.Descartes, lui, commence par mettre systématiquement en doute tout ce qu'il a « reçu pour vrai «, afin d'établir « quelque chose de ferme et de constant dans les sciences « (Méditations métaphysiques, I). Ce doute rigoureux, qui traite le vraisemblable comme le faux, ou veut voir sa vérité formellement établie, est ainsi méthodique, conçu pour mettre en évidence l'indubitable : « rejeter la terre mouvante et le sable [les opinions incertaines] pour trouver le roc et l'argile [la vérité certaine] « (Discours de la méthode, IIIe partie).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1920 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La recherche de la vérité en question " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit