NoCopy.net

Qu'est-ce que la réflexion ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce que la qualification d'artistique ... Qu'est-ce que la représentation nationale ? >>
Partager

Qu'est-ce que la réflexion ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'est-ce que la réflexion ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Qu'est-ce que la réflexion 	?
Zoom
  • réflexion : Méditation, pensée.

     On peut dire tout d’abord avec Hegel qu’ « À l’enfant déjà la réflexion est imposée » (Science de la Logique). En effet la réflexion est cette capacité qu’à l’homme d’établir des rapports avec le monde qu’il habite. Et dès la plus tendre enfance, la conscience émerge en éclairant ces rapports qui constituent la réalité et en fait une réalité pour soi (c’est-à-dire pour la conscience). Cependant, la réflexion comme mise en mouvement de la pensée en l’homme permet toujours un réajustement du savoir, puisqu’elle permet de passer de l’appréhension simple et immédiate d’un objet au savoir réfléchi, donc médiatisé. Ainsi plus la réflexion avance, plus elle est à même de considérer les choses dans leur vérité, dans la mesure où réfléchir c’est « retourner en soi » et abolir les erreurs des perceptions immédiates. Par exemple, on voit que le bâton est brisé dans l’eau, mais si on réfléchit quelques instants, on comprend qu’il est droit car on est conscient d’être victime d’une illusion optique. La réflexion est donc bien un instrument pour philosopher, permettant de mettre en lumière les rapports du sujet avec l’objet, rapports devant aboutir à la vérité en tant qu’union de l’être (objet) et de la pensée (sujet). Mais peut-on rendre compte de la réflexion du côté du seul sujet pour déterminer la vérité ?



Ainsi Leibniz affirme l'existence de perceptions cachées en soi, conception renouant avec la théorie platonicienne de la réminiscence, puisque la réflexion n'est qu'un moyen pour la conscience de porter à la connaissance ce qui se trouvait déjà dans l'esprit de manière confuse. L'homme a potentiellement en lui le savoir. On se rappellera ici Socrate qui, par sa « maïeutique » (art d'accoucher les esprits) permettait aux hommes de trouver en eux-mêmes des vérités. La réflexion est toujours là un retour de la pensée sur elle-même.          b. L'empiriste J. Locke, de son côté, montre que la réflexion n'est possible que grâce à l'expérience. L'esprit est au départ une page vierge. Il ne peut y avoir de pensées sans sensations. Locke décide donc, de manière anticipée sur la pensée critique kantienne, de définir les limites de l'entendement humain ; ainsi, l'expérience sensible est à l'origine de tout objet de pensée.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Qu'est-ce que la réflexion 	? Corrigé de 1028 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qu'est-ce que la réflexion ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) la Parole, espèce d'arme à bout portant, n'a qu'un effet immédiat. La Réflexion tue la Parole quand la Parole n'a pas triomphé de la Réflexion., BALZAC, Albert Savarus, Pl., t. I, p. 836.

Ajouté par webmaster

En admettant deux sources de nos idées, la -sensation et la -réflexion, Locke suppose qu'il y a un premier ordre de connaissances tout fondé sur la sensation même passive, et auquel la réflexion ou l'activité du sujet pensant ne prennent aucune part., MAINE DE BIRAN, Examen des leçons de philosophie, III.

Ajouté par webmaster

.1 (...) ma femme me dit : Qu'est-ce qu'est venu? J'lui fais une menterie que c'étaient des galopins., Henri MONNIER, Scènes populaires, p. 63.

Ajouté par webmaster

Et qu'est-ce qu'ils ont de mal, ses parents? Qu'est-ce que vous trouvez à leur redire?, R. QUENEAU, Zazie dans le métro, Folio, p. 78.

Ajouté par webmaster

- Non mais, brama le téléphone, qu'est-ce qu'i faut pas entendre. T't'déranger toi? qu'est-ce que tu pourrais branler d'important?, R. QUENEAU, Zazie dans le métro, Folio, p. 138.

Ajouté par webmaster

.1 (...) tant c'est avec nos soucis qu'est faite notre tristesse comme c'est avec notre malaise qu'est fait notre mal être, de sorte qu'un fiévreux claque des dents au soleil et qu'un malheureux pleure dans la joie générale parce que c'est en nous qu'est le bonheur et le malheur., PROUST, Jean Santeuil, Pl., p. 648.

Ajouté par webmaster

Ah! frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie. C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour (...), A. DE MUSSET, Premières poésies, «à mon ami Édouard B.».

Ajouté par webmaster

Ah! frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie. C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour (...), A. DE MUSSET, à mon ami Édouard B.

Ajouté par webmaster

à votre avis, qu'est-ce qu'elle veut, cette grenouille? Qu'est-ce qu'elle cherche?, Pierre NORD, Miss Péril jaune, p. 187.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Qu'est-ce que la réflexion ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo