NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La technique nous éloigne-t-elle de la nature ... Est-ce que l'attention est la caractéristique ... >>


Partager

Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?



Publié le : 11/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?
Zoom

Pourquoi ne pourrait-on pas accorder la conscience à l'animal ? Pourquoi la conscience ne serait-elle le propre que de l'homme, qui dit-on pourtant descend du singe ?! Qu'y a-t-il d'inacceptable dans cette idée de conscience animale ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5692 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • yaniv-246039 (Hors-ligne), le 02/11/2014 é 02H11.
  • pierre48543 (Hors-ligne), le 10/03/2011 é 10H12.
  • Piquette14 (Hors-ligne), le 15/12/2010 é 15H21.
  • yuryuni (Hors-ligne), le 19/09/2010 é 19H10.
  • Marine42183 (Hors-ligne), le 06/04/2010 é 06H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Introduction:


    "refuser" est l'expression d'une décision humaine.L'homme est libre de refuser quelquechose ou de l'accepter.La question est donc de savoir si cette décision (ne pas accorder la conscience à l'animal est capricieuse) ou si elle est fondée en raison. Cela repose sur des critères objectifs ou subjectifs. Ou cette question repose sur des préjugés ou pas. Donc quelles seraient les raisons, les motifs qui pousseraient l'homme à se distinguer totalement de l'animal du point de vue de la conscience?


       Refuser la conscience à l'animal consiste à distinguer radicalement l'homme de l'animal. Ce dernier serait totalement privé de conscience et jugé comme inférieur à l'homme. Par exemple, la plupart des religions accordent à l'homme dans la hiérarchie des êtres une place priviliégiée. Il serait au sommet de la classification, considéré comme le plus digne car fait à l'image de dieu. (être doué de connaissance, volonté donc de conscience.)
        L'homme ainsi affirme sa supériorité sur l'animal et justifie ainsi le fait qu'il puisse se soumettre à sa volonté, ses désirs animales. Est-on autoriser à leur imposer certains traitements? L'expérimentation sur le vivant ne doit-elle pas être limitée en fonction de certains critères?
    (réponse personnelle)
     
    conclusion:


    Rien n'assure que l'animal, au final, n'ait pas de conscience, même s'il n'a pas notre conscience. La seule chose est de savoir s'il l'on peut l'appeler conscience, cette conscience prêtée à l'animal, si jamais on peut expliquer son existence et s'il ne faut pas voir une position plus métaphysique que celle que l'homme refuse à l'animal

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit