NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le goût pour la nature dans LES CONFESSIONS ... Dans le récit autobiographique, à quoi serti ... >>


Partager

«Me regardant je me reconstruis systématiquement». En quoi cette remarque d'un auteur contemporain éclaire-t-elle votre lecture des Confessions (livres I à IV) ?

Littérature

Aperçu du corrigé : «Me regardant je me reconstruis systématiquement». En quoi cette remarque d'un auteur contemporain éclaire-t-elle votre lecture des Confessions (livres I à IV) ?



document rémunéré

Document transmis par : louise37928


Format: Document en format FLASH protégé

«Me regardant je me reconstruis systématiquement». En quoi cette remarque d'un auteur contemporain éclaire-t-elle votre lecture des Confessions (livres I à IV) ?
L'autobiographie reconstruit systématiquement au plan de l'art ce que le temps semblait avoir irrémédiablement détruit au plan de la vie. Une revanche sur le temps. L'autobiographie intervient à un âge avancé pour l'écrivain, Rousseau n'échappe pas à cette règle. A l'approche de la mort, la quête autobiographique est la volonté de ressaisir ce qui semblait devoir disparaître, ce que le temps allait détruire. Elle cherche à unifier la durée d'une vie. Le déroulement du récit mime le flux du temps, mais l'organise en lui donnant une forme.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1058 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "«Me regardant je me reconstruis systématiquement». En quoi cette remarque d'un auteur contemporain éclaire-t-elle votre lecture des Confessions (livres I à IV) ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Il n'était question d'abord que de m'exercer à la lecture par des livres amusants (...), ROUSSEAU, les Confessions, I.

Ajouté par webmaster

Les livres ne changent point le monde, dit Voltaire. Cependant il remarque ailleurs que tous les peuples obéissent à des livres, et ceci est plus juste. Les livres n'agitent guère les nations, mais ils les conduisent., É. DE SENANCOUR, De l'amour, Notes, 2.

Ajouté par webmaster

Que peut avoir déjà remarqué cette petite sotte? et de quoi veut-elle faire part à son vieux grigou d'oncle?, Louise MICHEL, la Misère, t. III, p. 502.

Ajouté par webmaster

Ma bouche, au lieu de trouver des paroles, s'avisa de se coller sur sa main, qu'elle retira doucement après qu'elle fut baisée, en me regardant d'un air qui n'était point irrité., ROUSSEAU, les Confessions, IV.

Ajouté par webmaster

L'on a cette incommodité à essuyer dans la lecture des livres faits par des gens de parti (...) que l'on n'y voit pas toujours la vérité., LA BRUYèRE, les Caractères, I, 58.

Ajouté par webmaster

(...) alors quoi? dit-elle en le regardant tout à coup dans le blanc des yeux (...), LOTI, Pêcheur d'Islande, IV, 5, p. 236.

Ajouté par webmaster

(...) considérant avec soin en quoi consiste la volupté ou le plaisir, et généralement toutes les sortes de contentements qu'on peut avoir, je remarque, en premier lieu, qu'il n'y en a aucun qui ne soit entièrement en l'âme, bien que plusieurs dépendent du corps (...) Puis je remarque qu'il n'y a rien qui puisse donner du contentement à l'âme, sinon l'opinion qu'elle a de posséder quelque bien (...), DESCARTES, Lettre à Christine de Suède, 20 nov. 1647.

Ajouté par webmaster

On retrouve dans l'ouvrage et dans les notes qui l'accompagnent cette préoccupation constante du pied et de la chaussure des femmes qu'on remarque dans tous les écrits de l'auteur -(Restif de la Bretonne). Cette monomanie ne l'a pas abandonné un seul jour., NERVAL, les Illuminés, «Confidences de Nicolas», Dernière partie, II.

Ajouté par webmaster

(...) votre présence à Issoudun pouvait sauver votre frère, et arracher pour vos enfants, des griffes de cette vermine, une fortune de quarante et peut-être soixante mille livres de rente (...), BALZAC, la Rabouilleuse, Pl., t. III, p. 931.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature