LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Origines, formes et fonctions de la religion ... Qu'est-ce que « la mort de dieu » ? >>


Partager

Religion, révélation et raison ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Religion, révélation et raison ?



Publié le : 27/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Religion, révélation et raison ?
Zoom

La "révélation" est de nature événementielle, elle porte sur une origine, un événement fondateur, et permet l'élaboration d'un récit, d'une histoire. Que cette histoire soit factuelle ou mythique le problème théorique est celui de la liberté de l'homme au sein d'un devenir dont il n'est pas le principe.



Un reflet d'un monde à l'envers, ne serait-il pas à l'endroit ? A partir de là, Marx, dans une expression toute romantique, et avec une accumulation presque baroque des termes, entreprend de particulariser les mille et un aspects de la religion. Toujours par rapport au monde, en marquant son aspect théorique (au sens d'abstrait) : « La religion c'est la théorie générale de ce monde « (à l'envers). Cette théorie n'est pas quelque chose de concret, une simple manière de voir (théorie veut dire aussi contempler, observer...), sans le plein du réel, seulement un vide : le vide de la conscience, définie déjà comme écart. Et Marx de dévaloriser la religion : non pas une encyclopédie, mais seulement un abrégé (« compendium «) ; non pas une logique sous une forme noble, mais seulement sous une forme populaire ; un point d'honneur chevaleresque, mais seulement spiritualiste (et sans doute déjà démodé). Les termes employés pour définir la  religion (enthousiasme, sanction morale) expriment a contrario (à l'envers) le monde qu'elle reflète : sans enthousiasme, sans morale, sans honneur. Monde pénible, dont il faut se consoler, monde injustifiable, qu'il faut pourtant justifier. D'où l'énoncé, non seulement de la définition de la religion, mais de sa fonction sociale,, tout entière tournée vers la réhabilitation d'un monde catastrophique. De même qu'il faut aller au fond des choses pour mener la critique irréligieuse, il faut aller au fond des choses, pour comprendre la fonction de la religion.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3682 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Religion, révélation et raison ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • mathoupretty-234945 (Hors-ligne), le 30/03/2014 é 30H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit