NoCopy.net

La mauvaise conscience est-elle chose bienfaisante ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle peut être l'origine de la conscience m ... Le bonheur nous manque parce que nous le dési ... >>


Partager

La mauvaise conscience est-elle chose bienfaisante ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La mauvaise conscience est-elle chose bienfaisante ?



Publié le : 11/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

La mauvaise conscience est-elle chose bienfaisante ?
Zoom

Si la conscience était à nos actions ce que l'instinct est à la conduite animale, nous ne pourrions lui résister. Mais, précisément, « tout » nous fait oublier cette voix de la nature. a Tout », c'est-à-dire l'éducation que nous recevons dans la société et qui, dès l'enfance, inculque des préjugés. La voix de la conscience n'est ni celle de la raison instruite, ni celle du fanatisme nourri dès l'enfance. D'où le projet 1 de Rousseau dans l'Émile d'expliquer ce que pourrait être une éducation --qui préserve, pour l'enfant, la possibilité d'entendre cette voix à la fois naturelle et divine. * Rapprochements possibles et intérêt philosophique du texte On retrouvera chez Kant la même idée selon laquelle le sens moral est à la portée de tout homme, même non instruit : chacun sait immédiatement où est son devoir. Mais cette universalité même de la moralité est pour Kant le signe que la conscience morale est l'oeuvre de la raison : non pas une raison « théorique » ou « savante », mais une raison pratique. Contrairement à Rousseau, Kant ne fait pas de la morale un sentiment qui s'éprouve mais une loi qui s'impose à tout être raisonnable. La différence entre Kant et Rousseau n'est pourtant pas si grande : lorsque Rousseau dissocie conscience et raison, c'est à la « raison savante » qu'il pense, et le sentiment moral, dans sa spiritualité, est pour lui hautement raisonnable. Mais cette voix peut s'amplifier jusqu'à être un cri : « On parle du cri des remords, qui punit en secret les crimes cachés, et les met si souvent en évidence.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La mauvaise conscience est-elle chose bienfaisante ? Corrigé de 2435 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La mauvaise conscience est-elle chose bienfaisante ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

La mauvaise conscience est-elle chose bienfaisante ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit