LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-ce que les hommes se haïssent de nature ? À quoi sert l'histoire ? >>


Partager

Est-ce que respecter l'humanité, c'est respecter ce qui est propre à l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Est-ce que respecter l'humanité, c'est respecter ce qui est propre à l'homme ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Est-ce que respecter l'humanité, c'est respecter ce qui est propre à l'homme ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Est-ce que respecter l'humanité, c'est respecter ce qui est propre à l'homme ?




Le respect ne peut s'appliquer qu'aux personnesAinsi, la valeur de l'homme dépassant celle de tous les autres êtres non raisonnables, ces derniers sont des «choses », qu'il peut légitimement utiliser comme moyens au service de ses propres fins. Dans ces conditions, à strictement parler, on ne peut avoir du respect pour les choses, puisqu'elles peuvent être employées comme des moyens, mais uniquement pour les personnes. «Le respect, écrit Kant, s'applique toujours uniquement aux personnes, jamais aux choses. Les choses peuvent exciter en nous l'inclination, et même de l'amour, si ce sont des animaux (par exemple des chevaux, des chiens, etc.), ou aussi de la crainte, comme la mer, un volcan, une bête féroce, mais jamais de respect. Une chose qui se rapproche beaucoup de ce sentiment, c'est l'admiration et l'admiration comme affection, c'est-à-dire l'étonnement, peut aussi s'appliquer aux choses, aux montagnes qui se perdent dans les nues, à la grandeur, à la multitude et à l'éloignement des corps célestes, à la force, et à l'agilité de certains animaux, etc. Mais tout cela n'est point du respect. Un homme peut être aussi pour moi un objet d'amour, de crainte ou d'une admiration qui peut même aller jusqu'à l'étonnement et cependant n'être pas pour cela un objet de respect. Son humeur badine, son courage, et sa force, la puissance qu'il a d'après son rang parmi ses semblables, peuvent m'inspirer des sentiments de ce genre, mais il manque toujours encore le respect intérieur à son égard.»On ne saurait donc respecter en autrui autre chose que la personne humaine : nulle de ses qualités, nulle grandeur en lui, conventionnelle ou naturelle, ne mérite notre respect, mais seulement notre admiration, tandis que la loi morale exige que nous respections en autrui comme en nous-mêmes la personne.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2501 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Est-ce que respecter l'humanité, c'est respecter ce qui est propre à l'homme ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • Valentine2409-238388 (Hors-ligne), le 15/11/2014 é 15H18.
  • Valentine2409-238388 (Hors-ligne), le 05/11/2014 é 05H17.
  • jadou974 (Hors-ligne), le 15/09/2012 é 15H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit