Résumé : la ferme des animaux, Georges Orwell

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ''La bétise consiste à vouloir conclure'' - F ... Pensez-vous que le théâtre soit un reflet fid ... >>
Partager

Résumé : la ferme des animaux, Georges Orwell

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Résumé : la ferme des animaux, Georges Orwell



document rémunéré

Document transmis par : Azerty973


Publié le : 16/3/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

Résumé : la ferme des animaux, Georges Orwell
Zoom

CHAPITRE I Mr et Mrs Jones sont propriétaire d'une ferme en Angleterre. Une nuit, alors que le fermier vient de se coucher, les animaux de la ferme se réunissent dans la grange à l'initiative du cochon Sage l'Ancien. Sont présents : -Filou,  un chien; -Fleur et Constance, deux chiennes; -Malabar et Douce, des chevaux de trait; -Edmée, la chèvre blanche; -Benjamin, l'âne; -Lubie, une autre jument; -La chatte. Le cochon a fait un rêve la nuit précédente qui a été pour lui une révélation : l'homme est l'ennemi de tous les animaux et il faut se débarrasser de lui. Il annonce que tous les animaux sont égaux et qu'ils doivent s'unir pour se débarrasser de celui qui les exploite. En signe de ralliement, tous chantent à l'unisson un chant partisan. Le vacarme réveille le fermier qui tire avec sa carabine en direction de la grange. Les animaux se séparent, regagnent leur habitat et sombrent dans la sommeil




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Résumé : la ferme des animaux, Georges Orwell Corrigé de 1896 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Résumé : la ferme des animaux, Georges Orwell" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Selon Brille-Babil, ces principes n'ont jamais changé. De toute façon, les moutons sont la pour couper court à toute discussion en criant : «Quatrepattes oui ! Deuxpattes non ! ». Les animaux laissent donc passer tous ces changements. Mais les cochons vont tout de même se mettre à porter de plus en plus de vêtements, puis ce sont les relations entre les humains et les animaux qui se font plus fréquentes. A tel point qu'humains et cochons finissent par développer une relation d'amitié. Les hommes vont même jusqu'à admettre qu'on a jamais aussi bien exploité les animaux que dans cette ferme dirigée par des animaux. C'est la que les cochons vont se tenir sur leurs pattes arrières et se promener ainsi dans toute la ferme, les moutons étant la pour mettre fin à toute forme de protestation en criant : « Quatrepattes bon ! Deux pattes mieux ! ».

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Tous les animaux sont égaux, mais il y a des animaux qui sont plus égaux que d'autres. George Orwell, Les Animaux partout.

Ajouté par webmaster

- Ouvrez donc (...) - On a fermé en dedans (...), MOLIèRE, Georges Dandin, III, 6.

Ajouté par webmaster

Le bétail d'une ferme constitue le -cheptel vivant, c'est une partie importante du capital d'exploitation du cultivateur. En France, le bétail est considéré comme formé par les animaux des races chevalines (y compris les races asine et mulassière), bovines, ovines et porcines; c'est à tort que l'on exclut généralement les animaux de basse-cour de cette classification ; quoiqu'ils n'occupent le plus souvent qu'une place très restreinte dans l'ensemble., Omnium agricole, p. 116.

Ajouté par webmaster

Le genre des animaux cruels est l'un des plus nombreux et des plus variés (...) tous ces animaux se ressemblant par le naturel (...) ils sont tous nuisibles, féroces, indomptables (...) ils sont tous également carnassiers (...), BUFFON, Hist. nat. des animaux, De la dégénération des animaux.

Ajouté par webmaster

Mais chefs et collègues l'estimaient pour la ferme droiture de son caractère - que pourtant on traitait de hérissement - pour sa compétence et sa conscience., Georges LECOMTE, Ma traversée, p. 127.

Ajouté par webmaster

Parmi les végétaux et les animaux employés à la nourriture de l'homme, il en est qui sont spécialement propres à certains pays. Pierre-Jean-Georges Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme

Ajouté par webmaster

-(L'homme) anéantit plus d'animaux que tous les animaux carnassiers n'en dévorent (...), BUFFON, Hist. nat. des animaux, Animaux carnassiers.

Ajouté par webmaster

Le foin est un excellent aliment pour tous les animaux de la ferme, mais il convient surtout pour les ruminants, bovins et ovins., Omnium agricole, art. -Foin.

Ajouté par webmaster

(...) est-ce que l'usine cybernétisée nous conduit à une aliénation croissante de l'homme comme l'imaginaient déjà, avant la cybernétique d'ailleurs, Huxley ou Orwell? Est-ce qu'il n'y aura plus de joies que pour des robots drogués?, Roger GARAUDY, Parole d'homme, 1975, p. 181.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Résumé : la ferme des animaux, Georges Orwell

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo