NoCopy.net

Les révolutions d'Angleterre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La ville de Paris Histoire et géographie de la Norvège >>
Partager

Les révolutions d'Angleterre

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Les révolutions d'Angleterre



Format: Document en format FLASH protégé

Les révolutions d'Angleterre
Zoom

Jacques Ier, fils de la reine d'Ecosse, une cousine d'Elisabeth, accède au pouvoir en 1603 et réunit les royaumes d'Angleterre et d'Ecosse. Le XVIIème siècle connaîtra des conflits internes dus à la personnalité des rois Stuart et aux problèmes laissés en suspens par les règnes précédents. Les puritains, des protestants extrémistes, déjà mécontents sous le règne d'Elisabeth, critiquent de plus en plus ouvertement l'Eglise anglicane, selon eux trop proche du catholicisme. La tension est à son apogée quand l'anti-puritain William Laud devient archevêque de Canterbury dans les années 1630. En 1605, le "complot de la poudre", une conspiration de l'Eglise catholique romaine destinée à renverser le Parlement, confirme l'inquiétude qu'inspire à Rome l'Angleterre. Le conflit majeur oppose le Roi au Parlement; Jacques, comme son fils Charles Ier, soutient l'idée d'une monarchie de droit divin, alors que le Parlement rappelle ses droits et son indépendance. Le juge Edouard Coke, qui a été renvoyé par Jacques pour avoir prôné l'indépendance du pouvoir judiciaire, soutient le Parlement qui affirme son droit de contrôle sur les décisions des ministres royaux (1621) et participe à la rédaction de la Pétition des Droits de 1628. Ce texte, comme la Magna Carta, contraint Charles Ier à admettre une nouvelle délimitation de son autorité. Il tente d'abord de se passer du Parlement (1629-1640) et cherche par tous les moyens à renflouer le Trésor sans l'aide de celui-ci.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les révolutions d'Angleterre Corrigé de 1780 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les révolutions d'Angleterre" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Ce Parlement, dit "Long Parlement", profite de la crise pour prendre le contrôle du gouvernement. Il libère des prisonniers politiques, arrête et fait exécuter l'archevêque Laud et Sir Thomas Wentworth, comte de Strafford, jugés responsables de la politique du roi. Il limite les prérogatives royales sur la perception des impôts et décide que le Parlement se réunira tous les trois ans. La guerre civile: Sur d'autres mesures, néanmoins, le Parlement reste irrémédiablement divisé, notamment sur la question de l'abolition des évêchés. La division est exacerbée par Charles, qui tente de faire arrêter certains membres du Parlement qu'il accuse de conspirer contre lui. Il échoue et se retire avec ses partisans, les Cavaliers. Les membres restants, des puritains favorables au Parlement, appelés les Têtes-Rondes, lancent un appel aux armes; Charles rassemble alors ses troupes.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Ballottée entre deux guerres civiles sur les bords de la Tamise, elle -(la reine d'Angleterre) rencontre les crimes sérieux des révolutions (...), CHATEAUBRIAND, les Quatre Stuart, Henriette-Marie.

Ajouté par webmaster

Les Révolutions visent à -harmoniser les institutions avec les mentalités. Leurs méthodes peuvent être non violentes (les révolutions chrétiennes et gandhienne)., Gaston BOUTHOUL, Sociologie de la politique, p. 119.

Ajouté par webmaster

L'affirmation de «l'autre monde» ne peut servir à sacraliser nos actions dans ce monde : ni les ordres établis, ni les contre-révolutions, ni même les révolutions., Roger GARAUDY, Parole d'homme, p. 239.

Ajouté par webmaster

Leurs livres ont péri dans les révolutions des empires, mais leurs noms sont conservés parmi ceux des bienfaiteurs des hommes. François René, vicomte de Chateaubriand, Essai historique, politique et moral sur les révolutions anciennes et modernes

Ajouté par webmaster

Ici, tout le monde pensait que les deux révolutions -(française et belge) allaient agir ensemble et marcher du même pas. Le plus brillant de nos journalistes, Camille Desmoulins, avait, sans attendre, uni en espoir les deux soeurs, intitulant son journal : -Révolutions de France et de Brabant., MICHELET, Hist. de la Révolution franç., III, V.

Ajouté par webmaster

Le dernier tiers du XVIIIËe siècle et le début du XIXËe siècle sont caractérisés par des révolutions en chaîne : révolution américaine, de 1774 à 1783, révolution genevoise de 1766 et 1781, révolution des Provinces-Unies de 1783 à 1787, révolution belge de 1787 à 1790, révolution française enfin à partir de 1787; celle-ci gagne peu à peu la plus grande partie de l'Europe, touche l'Afrique (...) et s'étend en Amérique (...) Au total, la moitié du monde est en proie, entre 1770 et 1815, à des révolutions, ou plutôt à une grande révolution, qui transforme plus ou moins profondément ses structures politiques et sociales., J. GODECHOT, les Révolutions, -in Encycl. Pl., Histoire universelle, t. III, p. 345.

Ajouté par webmaster

Si l'on met de l'intérêt à suivre dans l'enfance de notre espèce les traces presque effacées de tant de nations éteintes, comment n'en mettrait-on pas aussi à rechercher dans les ténèbres de l'enfance de la terre les traces de révolutions antérieures à l'existence de toutes les nations?, CUVIER, Disc. sur les révolutions..., p. 3.

Ajouté par webmaster

Vous vous fiez à l'ordre actuel de la société sans songer que cet ordre est sujet à des révolutions inévitables (...) le grand devient petit, le riche devient pauvre, le monarque devient sujet (...) Nous approchons de l'état de crise et du siècle des révolutions. (-Note de R. Je tiens pour impossible que les grandes monarchies de l'Europe aient encore longtemps à durer...)., ROUSSEAU, Émile, III.

Ajouté par webmaster

Quand il -(le baliveau) a l'âge du taillis, on dit qu'il -est de l'âge, qu'il a une -révolution. Un baliveau qui a deux révolutions est un -moderne. Les baliveaux plus âgés sont des -anciens, qui sont de -deuxième classe s'ils ont trois révolutions, de -première classe s'ils en ont quatre. Au-dessus, ce sont de vieilles écorces., P. POIRÉ, Dict. des sciences.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

Les révolutions d'Angleterre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo