LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< A qui appartient-il de décider du juste et de ... Opposition entre vie publique et vie privée ? >>


Partager

Il n'y a rien qui soit plus à nous que nos erreurs (Brochard) ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Il n'y a rien qui soit plus à nous que nos erreurs (Brochard) ?



Publié le : 14/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Il n'y a rien qui soit plus à nous que nos erreurs (Brochard) ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Il n'y a rien qui soit plus à nous que nos erreurs (Brochard) ?




Il me semble que c'est une garantie de ma liberté. L'analyse de Brochard semble se rapprocher d'une analyse de Descartes (4e méditation : du vrai et du faux) : « Tout jugement, dit Descartes, comporte deux facteurs : une connaissance qui est une donnée de l'entendement, d'une part, et d'autre part l'adhésion le notre volonté, laquelle est infinie et qui peut toujours se trouver suspendue. » Dans le cas de l'erreur, la connaissance est insuffisante - car Descartes définit l'erreur, comme le faisait Spinoza, par un manque de connaissances. Cependant la volonté la croit suffisante et y adhère. Cette adhésion à une connaissance insuffisante est la preuve que notre connaissance est limitée ; aussi bien la 4ième méditation se propose de démontrer que c'est à l'homme et non à Dieu qu'il faut imputer l'erreur et le péché : « Errare humanum ». Dans un sens on peut dire que nous nous trompons parce que nous sommes des hommes. Il n'y a rien qui soit plus à nous que nos erreurs. L'erreur est en somme l'expression de notre condition. Cette analyse mène directement au relativisme philosophique : l'erreur est inhérente au mécanisme de notre pensée et la vérité absolue nous est pour toujours interdite, du moins lorsque nous voulons l'atteindre par la raison. Mais l'erreur n'est pas seulement le propre de l'homme en tant qu'homme, elle est le propre de chacun de nous en tant qu'il est différent de tout autre homme.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1349 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Il n'y a rien qui soit plus à nous que nos erreurs (Brochard) ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit