Les rites et fêtes en Islam

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Roch Hachana, le Nouvel An juif Les principes fondamentaux du bouddhisme >>
Partager

Les rites et fêtes en Islam

Religion

Aperçu du corrigé : Les rites et fêtes en Islam



Format: Document en format FLASH protégé

Les rites et fêtes en Islam
Zoom

La religion musulmane demande à ses fidèles d'accomplir cinq prières quotidiennes, habituellement les cérémonies ont lieu à la mosquée. Pour prier, les musulmans se tournent en direction de La Mecque, indiquée par le Mihrab et par la Qibla. Le service religieux est présidé par un imam, mot arabe qui signifie guide. Les fêtes et les pratiques rituelles de la vie civile se règlent sur le calendrier de l'hégire, qui a pour point de départ l'année 622, date de l'émigration de Mahomet vers Médine. Les postures et attitudes durant la prière, la récitation des quatre-vingt dix neuf noms d'Allah en égrainant le chapelet, les vêtements et les couleurs, ainsi que l'eau, source de vie et élément important du rite, sont les caractéristiques fondamentales des fêtes et rituels de la religion musulmane.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les rites et fêtes en Islam Corrigé de 866 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les rites et fêtes en Islam" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • thesun84 (Hors-ligne), le 14/12/2011 à 14H09.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Les rites Le rite fondamental du catholicisme est la célébration de la messe, au cours de laquelle le prêtre et les fidèles sont les acteurs et les témoins des actes symboliques qui rappellent la vie du Christ : le pain et le vin (Le repas), les gestes et les attitudes (Lavement des pieds) (Fornication), les vêtements sacrés, les insignes pontificaux (Costumes) (Rassembler dans l'unité), l'autel (Moïse bâtit un autel), le tabernacle (Le sanctuaire terrestre), les cierges (Vierges sage

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La foi que Mohammed devait à ses visions (...) se nomme -l'islam. Nombreux sont ceux qui ont cherché à interpréter ce mot; aucun n'y a réussi. On a dit : «-Islam signifie : soumission à Dieu». Ceci méconnaît la nature philologique et le sens de l'expression. Islam vient du verbe -salm ou -salama, qui exprime le repos, le temps de relâche après un devoir accompli, l'existence paisible. Le substantif verbal islam signifie : paix, protection, délivrance. Sur les lèvres de Mohammed, il désignait l'aspiration à une paix supérieure, à la piété divine., MARTY, Trad. Moh. ESSAD BEY, Mahomet, p. 80.

    Ajouté par webmaster

    La décrépitude et la décadence de l'Inde brahmanique, l'usure de ses monuments surhumains, la tombée en poussière de ses rites et de ses fêtes, m'apparaissent irrémédiables, en cette décevante minute, de même que l'amoindrissement de sa race superbe., LOTI, l'Inde (sans les Anglais), IV, IV, p. 173.

    Ajouté par webmaster

    La décrépitude et la décadence de l'Inde brahmanique, l'usure de ses monuments surhumains, la tombée en poussière de ses rites et de ses fêtes, m'apparaissent irrémédiables, en cette décevante minute, de même que l'amoindrissement de sa race superbe., LOTI, l'Inde (sans les Anglais), IV, IV, p. 173.

    Ajouté par webmaster

    Les premiers comprennent les rites de -consécration, qui introduisent dans le monde du sacré un être ou une chose, et les rites de -désacralisation, ou d'-expiation, qui, à l'inverse, rendent une personne ou un objet pur ou impur au monde profane., Roger CAILLOIS, l'Homme et le Sacré, p. 23.

    Ajouté par webmaster

    (...) les -religions «positives» (...) sont, de par leur prosélytisme, des institutions exotériques, c'est-à-dire ouvertes à tous sans distinction, alors que les Sociétés initiatiques sont -ésotériques, c'est-à-dire réservées, en principe, à ceux qui possèdent une qualification particulière. Dans certains cas, l'exotérisme et l'ésotérisme coexistent au sein d'un même groupe (chez les Mormons, pour prendre un exemple moderne, existent deux sortes de rites : les rites -publics accessibles à tous, et les rites -secrets pratiqués dans les Temples, et auxquels les prêtres seuls ont accès)., Serge HUTIN, les Sociétés secrètes, p. 14.

    Ajouté par webmaster

    J'ai de tous les péchés subi l'approche étrange., HUGO, la Légende des siècles, «Islam».

    Ajouté par webmaster

    Ce sont, disait-il, les cabaretiers, sans doute, qui ont inventé ce prodigieux nombre de fêtes : la religion des paysans et des artisans consiste à s'enivrer le jour d'un saint qu'ils ne connaissent que par ce culte (...), VOLTAIRE, Dict. philosophique, Fêtes.

    Ajouté par webmaster

    (...) un cadavre est chose impure en Islam et on s'en défait au plus vite pour qu'il ne souille pas la maison., Jérôme et Jean THARAUD, Marrakech, XVII.

    Ajouté par webmaster

    On -chôme en cessant de travailler ou en se reposant. On peut -fêter un jour sans le -chômer, et la preuve, c'est qu'il y a des -fêtes chômées et d'autres qui ne le sont pas. -Les jours chômés ou les -fêtes chômées diminuent les gains de l'ouvrier en l'obligeant à rester oisif., LAFAYE, Dict. des synonymes, Suppl., p. 150.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    Les rites et fêtes en Islam

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo