LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'idée de sanction a-t-elle une valeur morale ... Que vaut l'expression: Je ne fais de tort qu' ... >>


Partager

Le rôle du remords dans la vie morale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le rôle du remords dans la vie morale ?



Publié le : 22/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le rôle du remords dans la vie morale ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Le rôle du remords dans la vie morale ?




Le sentiment de l'infériorité morale va quelquefois jusqu'à engendrer chez le malade des idées de culpabilité : il est un grand coupable, la honte de l'humanité ; par ses fautes et ses crimes, il n'a que trop mérité l'inévitable châtiment qui le menace et les tortures intolérables que lui cause sa conscience. III. - Valeur morale du remords. L'analyse psychologique du remords nous a permis de constater que ce sentiment est essentiellement variable ; il semble en résulter qu'il n'a aucune valeur morale. Ce serait trop vite conclure; et pour déterminer sa vraie valeur, il faut encore examiner les différentes façons dont on peut le concevoir. 1° La morale traditionnelle voit dans le remords la plus complète des sanctions terrestres, en ce sens qu'il atteint les actions les plus secrètes, et même les désirs et les simples pensées mauvaises. On semble poser en principe que le remords est la voix: de la nature, de l'instinct, l'expression môme d'une volonté divine. - Cette conception est insuffisante, puisque l'examen, que nous avons fait plus haut nous a montré la relativité et le manque de proportionnalité du remords, ce qui empêche ce sentiment d'avoir la valeur d'une sanction parfaitement adéquate. 2° Les évolutionnistes et les sociologues font du remords la conséquence d'un manque d'adaptation au milieu physique ou social ; c'est la suite nécessaire de la non-observation des impératifs moraux issus de la conscience collective (Durkheim), il a pour but d'empêcher l'égoïste intelligent de séparer sa destinée de celle de ses semblables dont il est solidaire. - On peut sans doute admettre que, parmi les facteurs constitutifs du remords, se trouve un élément social, et que la peur d'une réprobation de nos semblables ajoute encore à l'acuité de ce sentiment ; mais peut-on accepter sans restriction cette thèse sociologique d'une société créatrice des notions morales ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2349 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le rôle du remords dans la vie morale ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit