NoCopy.net

Romain ROLLAND, Jean-Christophe (Albin Michel).

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pierre REVERDY: La poésie n'est certainement ... VERCORS « L'impuissance», in Le Silence de l ... >>
Partager

Romain ROLLAND, Jean-Christophe (Albin Michel).

Echange

Aperçu du corrigé : Romain ROLLAND, Jean-Christophe (Albin Michel).



Document transmis par : Pineas37747


Publié le : 2/10/2010 -Format: Document en format HTML protégé

	Romain ROLLAND, Jean-Christophe (Albin Michel).
Zoom
   RÉSUMÉ Christophe commence à comprendre que l'intérêt de la musique française de chambre réside dans son effort de recherche. Les musiciens allemands continuent d'exploiter les mêmes veines, alors que les Français explorent de nouveaux domaines, remontant aux sources, voyageant à travers les continents, ou étudiant les sons eux-mêmes. Mais sans doute n'en tireront-ils rien. Christophe admire la musique française pour cette audace, même quand elle s'entache d'erreurs, car elle est créatrice. ANALYSE Christophe entrevoit l'intérêt de la musique française : elle s'applique à une constante recherche. Il oppose la continuité de cet effort à la fixité de la musique allemande. Il s'étend alors sur le contenu de cette découverte : elle englobe les musiques étrangères à la civilisation occidentale, la musique occidentale ancienne — populaire et classique —, l'univers des sons. Il apporte une restriction : sans doute les musiciens français ne feront-ils rien de ces découvertes. Il exprime enfin son admiration : la recherche, même suivie d'erreurs, est créatrice et vivante.

Faites à votre choix un résumé ou une analyse de cette page, dégagez-en un thème qui vous paraît intéressant et commentez-le. Sous la grâce nonchalante et le dilettantisme apparent de ces petites pièces pour piano, de ces chansons, de cette musique française de chambre, sur laquelle l'art allemand ne daignait pas lever les yeux, et dont Christophe lui-même avait négligé la poétique virtuosité, il commençait à entrevoir la fièvre de renouvellement, l'inquiétude — inconnue de l'autre côté du Rhin — avec laquelle les musiciens français cherchaient dans les terrains incultes de leur art les germes qui pouvaient féconder l'avenir. Tandis que les musiciens allemands s'immobilisaient dans les campements de leurs pères et prétendaient arrêter l'évolution du monde &agr...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet " Romain ROLLAND, Jean-Christophe (Albin Michel). " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

L'unité de l'ensemble est faite d'un immense amour de la vie, d'un hommage fervent à la musique et de l'exemple que Romain Rolland nous met sous les yeux d'un héros non point parfait (il est rude, violent même, dominé par de puissants instincts), mais énergique et généreux, un de ces hommes « grands par le coeur », qui, selon une idée chère à l'auteur, font naître autour d'eux le réconfort et la joie. LE PENSEUR SOCIALISTE Continuateur des socialistes de 1848, Romain Rolland rêve d'une humanité fraternelle. Mais contrairement à eux, il trouve trop étroit le cadre de la patrie. En pleine guerre, son pacifisme hautement affirmé dans le fameux manifeste Au-dessus de la mêlée scandalisa l'opinion française. Plus tard, Romain Rolland s'enthousiasma simultanément pour la Russie bolcheviste et pour l'Inde de Gandhi, cherchant à concilier le socialisme révolutionnaire et le principe de non-violence.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Elle, parlait de miracles, de neuvaines ou de pieuses images (...) Lui, disait que c'étaient des bêtises et des mômeries, comme il avait entendu dire à son grand-père., R. ROLLAND, Jean-Christophe, éd. Albin Michel, p. 1305.

Ajouté par webmaster

.1 On voit les cyprès et les croix du cimetière par-dessus le mur blanc, que lèche le courant., Romain ROLLAND, Jean-Christophe, l'Aube, p. 68, -in T.L.F.

Ajouté par webmaster

Il -(Jean-Christophe) était brisé de fatigue et s'endormit presque aussitôt., R. ROLLAND, Jean-Christophe, p. 108.

Ajouté par webmaster

Ils se taisaient. Christophe voulait parler, une angoisse l'oppressait., R. ROLLAND, Jean-Christophe, Le matin, II, p. 153.

Ajouté par webmaster

Une bonne partie de leur amour était purement livresque. Ils -(Jean-Christophe et Minna) se ressouvenaient des romans qu'ils avaient lus, et se prêtaient des sentiments qu'ils n'avaient point., J. ROLLAND, Jean-Christophe, Le matin, p. 197.

Ajouté par webmaster

Mais Christophe se réservait, comme de juste, la plus belle -(des marches triomphales)., R. ROLLAND, Jean-Christophe, L'aube, p. 83.

Ajouté par webmaster

Schulz eut toutes les peines du monde, quand le chanteur eut épuisé le répertoire de Christophe, à l'empêcher de se faire entendre dans les élucubrations de compositeurs médiocres, au seul nom desquels Christophe se hérissait en boule, comme un porc-épic., R. ROLLAND, Jean-Christophe, La révolte, III, p. 577.

Ajouté par webmaster

Bien peu suivaient Christophe dans l'audace de ses dernières compositions, R. ROLLAND, Jean-Christophe, La nouvelle journée, I, p. 1434.

Ajouté par webmaster

(...) si elle se remettait à rire et dire des extravagances, brusquement un regard de son mari, ou de Christophe, l'interloquait (...), R. ROLLAND, Jean-Christophe, La révolte, II, p. 533.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Romain ROLLAND, Jean-Christophe (Albin Michel).

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo