LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< BAUDELAIRE écrit dans son grand article sur ... Peut-on evoquer l'inconscient pour se dédoua ... >>


Partager

Le roman moderne, écrit André MALRAUX, est à mes yeux un moyen d'expression privilégié du tragique de l'homme, non une élucidation de l'individu. Commentez cette définition et montrez qu'elle convient exactement à la Condition humaine.

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le roman moderne, écrit André MALRAUX, est à mes yeux un moyen d'expression privilégié du tragique de l'homme, non une élucidation de l'individu. Commentez cette définition et montrez qu'elle convient exactement à la Condition humaine.



Format: Document en format FLASH protégé

	Le roman moderne, écrit André MALRAUX, est à mes yeux un moyen d'expression privilégié du tragique de l'homme, non une élucidation de l'individu. Commentez cette définition et montrez qu'elle convient exactement à la Condition humaine.
Zoom

Comprendre Malraux Comme la plupart des affirmations de ce genre, celle-ci gagne à être illustrée. A qui s'attaque l'écrivain ? Il a évidemment des noms sur les lèvres : quels sont les romanciers qui se sont donné pour tâche l'élucidation de l'individu, sinon les auteurs de romans d'analyse ? Ce type de roman étudie au microscope les sentiments des personnages, leurs passions. Il est dans la tradition de MONTAIGNE ou de LA BRUYÈRE. On pense à la Princesse de Clèves, aux Liaisons dangereuses, à Adolphe, à Dominique. STENDHAL et BALZAC eux-mêmes ne seraient-ils pas rattachés à ce groupe ? MALRAUX pouvait avoir en tête aussi des contemporains : RADIGUET, GIDE, etc. Ce dernier surtout pouvait constituer une cible de choix. « Le roman moderne » ne doit plus s'attarder à ces minutieuses descriptions d'un avare (Eugénie Grandet), d'un jaloux (Zaïde, de Mme DE LA FAYETTE), d'un amoureux (Dominique), d'un Gide, etc. Pourquoi? Sans doute pour deux raisons : a) Les grandes passions ont été terriblement vendangées, comme l'avait dit HUYSMANS dès 1884 (préface d'A rebours). Après STENDHAL et BALZAC, il ne resterait plus qu'un misérable grappillage. Notons que, pourtant, des romanciers continueront à se tenir dans le sillage de BALZAC; ils s'efforceront de circonscrire dans le champ des sentiments humains quelques lopins à peu près en friche (François MAURIAC, Genitrix, la Pharisienne, etc.; Julien GREEN, Adrienne Mesurat...). b) L'époque n'est plus à de telles descriptions. Quand le monde subit une inquiétante mutation, quand des millions d'hommes meurent, quand les religions et les valeurs sont battues en brèche, quand l'humanité se retrouve seule dans sa nuit, va-t-on détailler pendant trois cents pages les accès de jalousie et autres jeux de deux petits jeunes gens qui s'en vont pleurer sous les saules? Dérisoire! semble dire MALRAUX. Dans notre civilisation sans transcendance, tout homme maintenant est seul et attend la mort. Sûr d'être vaincu, il est en pleine tragédie. Voilà ce que l'artiste d'aujourd'hui doit exprimer. Solitude! Peur! Mort! Que faire de cette vie? MALRAUX annonce ici le théâtre d'Ionesco et de BECKETT. Lecture : S. BECKETT, En attendant Godot.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1522 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le roman moderne, écrit André MALRAUX, est à mes yeux un moyen d'expression privilégié du tragique de l'homme, non une élucidation de l'individu. Commentez cette définition et montrez qu'elle convient exactement à la Condition humaine." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • rinerine-219817 (Hors-ligne), le 10/11/2013 à 10H18.
  • mama76320-217843 (Hors-ligne), le 31/10/2013 à 31H15.
  • Atokadam-194243 (Hors-ligne), le 06/01/2013 à 06H11.
  • Mai63846 (Hors-ligne), le 08/04/2010 à 08H19.
  • Julie62366 (Hors-ligne), le 27/03/2010 à 27H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Cette idée que la ressemblance est un moyen privilégié de l'art, si longtemps évidente en Europe occidentale, eût surpris un Byzantin pour qui l'art impliquait précisément une désindividualisation, une délivrance de la condition humaine au bénéfice de l'éternel; pour qui un portrait tendait plus au symbole qu'à l'illusion., MALRAUX, les Voix du silence, p. 293.

    Ajouté par webmaster

    (...) la mosaïque, mère du vitrail, n'est pas le moyen d'expression privilégié de l'art chrétien par la richesse qu'elle montre, elle l'est par son aptitude à suggérer le sacré., MALRAUX, les Voix du silence, p. 195.

    Ajouté par webmaster

    La tragédie de la mort est en ceci qu'elle transforme la vie en destin. André Malraux, La Condition humaine.

    Ajouté par webmaster

    .1 Au repos, l'expression de Valérie était d'une tristesse tendre, et Ferral se souvenait que la première fois qu'il l'avait vue il avait dit qu'elle avait un visage brouillé, - le visage qui convenait à ce que ses yeux gris avaient de doux., MALRAUX, la Condition humaine, p. 98.

    Ajouté par webmaster

    .1 - Il est très rare qu'un homme puisse supporter, comment dirais-je? sa condition d'homme... Il pensa à l'une des idées de Kyo : tout ce pour quoi les hommes acceptent de se faire tuer, au delà de l'intérêt, tend plus ou moins confusément à justifier cette condition en la fondant en dignité : christianisme pour l'esclavage, nation pour le citoyen, communisme pour l'ouvrier., MALRAUX, la Condition humaine, p. 191.

    Ajouté par webmaster

    Le coup d'État du christianisme, c'est d'avoir installé la fatalité dans l'homme. De l'avoir fondée sur notre nature. André Malraux, La Condition humaine.

    Ajouté par webmaster

    (...) cette bonne tête de Pierrot russe - petits yeux rigoleurs et nez en l'air - (...), MALRAUX, la Condition humaine, I, 21 mars 1927, Une heure du matin.

    Ajouté par webmaster

    .1 Le vieux Gisors chiffonna le morceau de papier mal déchiré sur lequel Tchen avait écrit son nom au crayon, et le mit dans la poche de sa robe de chambre., MALRAUX, la Condition humaine, Pl., p. 47.

    Ajouté par webmaster

    On ne fait pas de politique avec de la morale, mais on n'en fait pas davantage sans. André Malraux, La Condition humaine.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo