NoCopy.net

Saint Augustin et le mensonge

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Saint Augustin: le présent et le futur Saint Augustin: Les choses futures ni les ch ... >>


Partager

Saint Augustin et le mensonge

Philosophie

Aperçu du corrigé : Saint Augustin et le mensonge



Publié le : 26/3/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Saint Augustin et le mensonge
Zoom

Objet : qu’est-ce que le mensonge ?

Partition :

-          1 à 2 : mentir n’est pas dire quelque chose de faux.

-          2 à 5 : exemple de l’opinion et de la croyance.

-          6 à 10 : un énoncé faux mais de bonne foi n’est pas mensonger.

-          11 à 12 : mentir c’est vouloir dire faux.

Thèse : un mensonge résulte de la volonté de dire quelque chose de faux.

Problématique :

-          Si mentir c’est ne pas être sincère, alors on ne peut pas savoir si l’autre nous ment. Peut-on encore le juger ?

-          Dire la vérité, est-ce dire ce qui est vrai ou ce que l’on pense être vrai ? Qu’est-ce réellement que le vérité ?

 



Il faut voir en quoi consiste le mensonge. Il ne suffit pas de dire quelque chose de faux pour mentir, si par exemple on croit, ou si on a l'opinion que ce que l'on dit est vrai. Il y a d'ailleurs une différence entre croire et avoir une opinion : parfois, celui qui croit sent qu'il ignore ce qu'il croit, bien qu'il ne doute en rien de la chose qu'il sait ignorer, tant il y croit fermement ; celui qui, en revanche, a une opinion, estime qu'il sait ce qu'il ne sait pas. Or quiconque énonce un fait que, par croyance ou opinion, il tient pour vrai, même si ce fait est faux, ne ment pas. Il le doit à la foi qu'il a en ses paroles, et qui lui fait dire ce qu'il pense ; il le pense comme il le dit. Bien qu'il ne mente pas, il n'est pas cependant sans faute, s'il croit des choses à ne pas croire, ou s'il estime savoir ce qu'il ignore, quand bien même ce serait vrai. Il prend en effet l'inconnu pour le connu. Est donc menteur celui qui pense quelque chose en son esprit, et qui exprime autre chose dans ses paroles, ou dans tout autre signe. Saint Augustin


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Saint Augustin et le mensonge	Corrigé de 1374 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Saint Augustin et le mensonge " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • sathees25-294014 (Hors-ligne), le 18/10/2018 é 18H19.
  • philokev-213213 (Hors-ligne), le 23/09/2013 é 23H21.
  • giginette (Hors-ligne), le 11/04/2012 é 11H18.
  • Pouette10 (Hors-ligne), le 19/10/2011 é 19H22.
  • lola67 (Hors-ligne), le 06/10/2011 é 06H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Saint Augustin et le mensonge

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit