LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Connaissons-nous mieux le présent que le pass ... Est-ce bien de perdre ses illusions ? >>


Partager

Sans l'art, parlerait-on de beauté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Sans l'art, parlerait-on de beauté ?



Publié le : 26/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé


Il est communément admis que l'art a pour essence de manifester le Beau. L'oeuvre d'art est une création de l'artiste dont le but serait justement se saisir cette beauté dans une oeuvre. Le beau est quant à lui l'objet d'un jugement de goût esthétique. Et il semble bien que ce soit l'apanage ou l'excellence de l'art que de manifester le beau. En effet, si le beau relève de l'esthétique, il apparaît que la création artistique relève proprement du domaine esthétique. Pourtant, si nous avons l'habitude de lier l'art et le beau ce lien est-il nécessaire. Autrement dit, faire référence au beau n'est-ce toujours parler de l'art ? Y a-t-il un lien intrinsèque entre le beau et l'art ? N'y a-t-il que du beau à travers la pratique artistique ? Ainsi il convient de s'interroger sur une habitude de penser pour en étudier les modalités c'est-à-dire le sens, le fondement et la légitimité. En effet, bien que ce lien relève d'une certaine spontanéité intuitive, il faut bien remarquer que nous pouvons parler de la beauté relativement à des domaines qui semblent échapper à l'art comme cela peut être le cas de la beauté d'une femme. Mais ne faut-il pas comprendre l'art dans un sens plus large que la simplement compréhension esthétique c'est-à-dire plus simplement comme une production, ou l'excellence d'une habileté c'est-à-dire proprement l'emploi d'une technique. Or même pour parler du monde peut-être faisons nous référence toujours dans une vision anthropomorphique à l'idée d'un artisan ou d'un architecte. Dès lors ce serait peut-être toujours faire référence à l'art.             En ce sens, si la beauté semble exister au-delà du domaine artistique (1ère partie), il semble alors que l'art doive se comprendre comme l'imitation du référent exprimant la beauté (2nd partie), mais dès lors ne serait-ce pas se méprendre sur la nature de l'art mais aussi sur le véritable sens de la beauté qui ne prend que sa vraie valeur que dans le spirituel (3ème partie).


I – L’idée de beauté sans nécessité de l’art

II – L’art comme imitation de la nature

III – Beauté naturelle – Beauté artistique : l’apparence de l’Esprit



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3855 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Sans l'art, parlerait-on de beauté ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • pierrot93-258763 (Hors-ligne), le 17/04/2015 é 17H20.
  • antoinemanare-258751 (Hors-ligne), le 17/04/2015 é 17H16.
  • tiphaineleg-256364 (Hors-ligne), le 11/03/2015 é 11H15.
  • froggy-227009 (Hors-ligne), le 08/01/2014 é 08H22.
  • enekelo-217979 (Hors-ligne), le 15/12/2013 é 15H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit