NoCopy.net

Peut-on se mentir à soi-même ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi revenir sur le passé ? Le respect d'autrui exclut-il toute passion ? >>
Partager

Peut-on se mentir à soi-même ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on se mentir à soi-même ?



Publié le : 15/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Peut-on se mentir à soi-même ?
Zoom
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • mentir : Ne pas dire ou nier ce qu'on sait être vrai. Nous avons la preuve que le suspect a menti. TRANSITIF INDIRECT Mentir à (quelqu'un) : ne pas dire la vérité à (quelqu'un), affirmer ce qu'on sait être faux à. [Vieux] Trahir (sa foi, sa promesse). PRONOMINAL Se mentir à soi-même : refuser de regarder les choses en face, tenter de se convaincre de ce qu'on sait être faux.
  • même : Analogue, aussi, égal, identique, uniforme.

Lorsque l'on me ment, par conséquent, autrui sait une chose que je ne sais pas moi-même et qu'il me cache. En revanche, quand je me mens à moi même, je me cache une chose que pourtant je dois savoir d'une manière ou d'une autre. Comment, si je connais une vérité, c'est à dire si ma conscience a accès à une vérité, puisse-je ne pas reconnaître cette vérité comme telle ? Peut-on être à la fois celui qui sait la vérité et celui qui la dissimule ? Comment peut-on être victime d'une manipulation dont on est soi même l'auteur ? Nous verrons, dans un premier temps, pour quelles raisons, au sens strict du terme, il est impossible de se mentir à soi-même, puis, dans une second temps, nous verrons que dans la vie courante, il existe des pratiques, des procédés psychiques qui ressemblent fort à la formule courante « se mentir à soi-même ». Enfin, si j'admets l'idée selon laquelle nous vivons cette contradiction alors nous verrons de quelles forces, permettant cette dernière, l'humain est composé.



On rappelle volontiers que l'attitude socratique se résume en une formule : « Connais-toi toi-même ». Sans doute y a-t-il dans ce conseil l'origine d'une exigence de lucidité sur soi qui a durablement traversé la philosophie. Mais l'injonction ancienne est-elle réalisable ? Ne court-on aucun risque de se tromper sur ce que l'on est lorsqu'on cherche à se connaître ? En d'autres termes : peut-on se mentir à soi-même ? Prétendre se connaître, c'est en effet impliquer que l'on est capable de trouver et de formuler la vérité de son être et de sa personne, mais si l'erreur est possible, si, plus gravement, elle est due à une sorte de volonté seconde qui contredit ma volonté consciente et m'oblige à me mentir à moi-même, c'est toute une conception de la sagesse - et peut-être de la philosophie, qui se trouve remise en cause. [I. Prétention de la conscience à la lucidité] La question semble d'abord paradoxale : le mensonge, tel qu'on le comprend habituellement, implique un interlocuteur. C'est bien lui que j'ai l'intention de tromper par mon discours, en l'amenant à adhérer à ce qui n'est pas conforme à ce que je sais être la vérité. Puis-je donc me considérer comme mon propre interlocuteur ?


 

  • 1. Oui, on peut se mentir à soi-même

 
 A - Tout préjugé relève du mensonge à soi
 B - Le mensonge à soi est possible mais impensable

  • 2. Non, on ne peut pas se mentir à soi-même

 
 A - L’unité de la conscience exclut le mensonge à soi (première hypothèse)
 B - La dualité supposée du psychisme exclut également le mensonge à soi (seconde hypothèse)

  • 3. Il est possible et pensable de se mentir à soi-même

 
 A - La possibilité de se mentir à soi-même est inhérente au fait d’être conscient
 B - On peut ne pas se mentir à soi-même



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on se mentir à soi-même ? Corrigé de 4658 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on se mentir à soi-même ?" a obtenu la note de :

7 / 10

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Lachnou1407-250216 (Hors-ligne), le 17/12/2014 à 17H15.
  • slachenal-248720 (Hors-ligne), le 28/11/2014 à 28H14.
  • estherveitmann-24653 (Hors-ligne), le 04/11/2014 à 04H22.
  • legossebo-244629 (Hors-ligne), le 16/10/2014 à 16H16.
  • hediiiii-237173 (Hors-ligne), le 09/10/2014 à 09H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Le sujet peut se mentir à soi-même. Il s'agit alors de refouler ce qu'il ne peut et ne veut pas voir. Il prend l'exemple des lapsus dans introduction à la psychanalyse. Un individu nie qu'il nourrisse des ressentiments à l'égard de son patron alors qu'il a appelé à le démolir au lieu de dire de boire à sa santé. Pour Freud, son témoignage n'a pas de valeur parce qu'il refuse d'avouer ses désirs profonds. Il faut pour ne pas se mentir, ne pas adhérer naïvement à nos pensées et à nos comportements conscients. Il s'agit d'essayer de prendre conscience des causes profondes de nos actes et de réfléchir à nos actions. Cela nécessite une obligation d'honnêteté envers soi-même sans censure morale. L'enjeu de la cure psychanalytique est de permettre à l'individu de prendre conscience des pensées et actions qui viennent de son inconscient et de reprendre possession de ses pensées.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Mentir pour son avantage à soi-même est imposture, mentir pour l'avantage d'autrui est fraude, mentir pour nuire est calomnie : c'est la pire espèce de mensonge. Mentir sans profit ni préjudice de soi ni d'autrui n'est pas mentir; ce n'est pas mensonge, c'est fiction., ROUSSEAU, Rêveries..., 4Ëe promenade.

    Ajouté par webmaster

    Mentir pour son avantage à soi-même est imposture, mentir pour l'avantage d'autrui est fraude, mentir pour nuire est calomnie : c'est la pire espèce de mensonge. Mentir sans profit ni préjudice de soi ni d'autrui n'est pas mentir; ce n'est pas mensonge, c'est fiction., ROUSSEAU, Rêveries..., IVËe promenade.

    Ajouté par webmaster

    Il peut mentir par omission, il est vrai, et ne manque pas de le faire, mais mentir carrément, il ne le peut pas. Marc Fisher, Conseils à un jeune romancier, Québec Amérique

    Ajouté par webmaster

    -Sans mentir, si votre ramage Sans mentir! on ment donc quelquefois? Où en sera l'enfant si vous lui apprenez que le renard ne dit -sans mentir que parce qu'il ment?, ROUSSEAU, Émile, II.

    Ajouté par webmaster

    (...) elle ajouta intérieurement avec cet art du spécieux qui est la part du plus humble dès qu'il s'agit de se mentir à soi-même : «Si j'étais vraiment curieuse, je me préoccuperais de savoir ce qu'elle peut faire avec mes clients.», J. GREEN, Léviathan, I, VIII.

    Ajouté par webmaster

    j'admire comme on peut mentir en mettant la raison de son côté. La nausée Sartre, Jean-Paul

    Ajouté par webmaster

    (...) mentir c'est cacher une vérité que l'on doit manifester. Il suit bien de cette définition que taire une vérité qu'on n'est pas obligé de dire n'est pas mentir (...), ROUSSEAU, Rêveries..., IVËe promenade.

    Ajouté par webmaster

    (...) il s'en faut que le poison de mentir ait la même innocence (...), André SUARèS, Trois hommes, «Ibsen» II.

    Ajouté par webmaster

    "Il ne peut donc jamais être trompé ni mentir celui qui dit qu'il sait qu'il vit" Saint Augustin.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on se mentir à soi-même ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo