Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ne sommes-nous moralement responsables que de ... Y a-t-il un problème de la réalité du monde e ... >>


Partager

Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ?



Publié le : 23/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ?




Introduction : Le fait de la division des sciences, peut-il être absolu ?1° Si l'on admettait avec A. Comte une hiérarchie des sciences, où les notions complexes dériveraient de plus simples, il en ressortirait évidemment la nécessité de connaître les sciences antérieures dans la classification. En réalité la recherche scientifique ne se présente pas avec cette simplicité; il y a effectivement des sciences très avancées qui se font par déduction, et là il faut nécessairement connaître et les notions premières, et les formes de déduction, qui sont données par d'autres sciences (ex. la mélanique qui suppose les mathématiques). Mais il y a aussi des sciences qui dégagent leurs notions par analyse, en abordant directement les faits (ex. chimie), ce qui les rend relativement indépendantes;2° Il faut donc classer les divers types de rapports qui résultent de ces diverses conditions;3° Il en résulte : A) Principe général : La nécessité de faire appel à d'autres sciences apparaît d'autant plus nettement que la science prend davantage un aspect déductif, ou que les faits étudiés se composent davantage au moyen d'éléments, objets d'autres sciences.B) Il n'y a pas nécessairement réciprocité : par ex. le physicien dépend du mathématicien, mais non réciproquement; de même le minéralogiste par rapport au chimiste; mais physicien et chimiste sont réciproquement solidaires. On ne peut donc poser a priori ni une proportion ni le sens d'utilisation.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ? Corrigé de 331 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Un savant peut-il ignorer ce qui se fait dans les sciences autres que la sienne ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit