LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Conscience est un beau mot qui, en son sens p ... Mais la relation au visage est d'emblée éthiq ... >>


Partager

C'est le savoir revenant sur lui même et prenant pour centre la personne humaine elle même, qui se met en demeure de décider et de juger. Alain, Définitions. Commentez cette citation.

Citation


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "C'est le savoir revenant sur lui même et prenant pour centre la personne humaine elle même, qui se met en demeure de décider et de juger. Alain, Définitions. Commentez cette citation." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

"C'est le savoir revenant sur lui même et prenant pour centre la personne humaine elle même, qui se met en demeure de décider et de juger". Alain, Définitions.

Ajouté par webmaster

"C'est le savoir revenant sur lui même et prenant pour centre la personne humaine elle même, qui se met en demeure de décider et de juger". Alain, Définitions.

Ajouté par webmaster

Conscience : « C'est le savoir revenant sur lui-même et prenant pour centre la personne humaine elle-même, qui se met en demeure de décider et de se juger. » Alain, Définitions, 1953 (posth.)

Ajouté par webmaster

(...) il s'en faut que l'hérédité soit seulement spécifique ou raciale; elle est aussi -individuelle, en ce sens qu'elle porte sur des caractères, sur des traits, propres à certains individus; et cela non plus, il n'est pas besoin d'être biologiste pour le savoir. C'est même, en général, à cette sorte d'hérédité que pense le profane lorsqu'il parle d'hérédité humaine. Ressemblance des enfants avec les ascendants, soit avec la mère ou le père, soit avec les grands-parents, soit avec les collatéraux, etc., Jean ROSTAND, l'Hérédité humaine, p. 8.

Ajouté par webmaster

Toi donc qui veux savoir, sois astronome d'abord, et reste ensuite astronome par la patience, je dirai même par le respect. Et autant que tu peux, considère toutes choses astronomiquement; tel est l'ancien sens du mot considérer; oui, astronomiquement, ces hommes, cette guerre et cette paix; et même ton chien (...), ALAIN, Propos, 30 avr. 1922, Astronomie.

Ajouté par webmaster

Tu te jugeras donc toi-même, lui répondit le Roi. C'est le plus difficile. Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui. Si tu réussis à bien te juger, c'est que tu es un véritable sage., SAINT-EXUPÉRY, le Petit Prince, X.

Ajouté par webmaster

(...) si bien que le goût ne se publie point, qu'il ne souffre pas la recette et que, même éclatant aux yeux, même reconnu de tous, il demeure encore, entre toutes les qualités d'une oeuvre humaine, la plus brillamment labile., G. DUHAMEL, le Temps de la recherche, VII.

Ajouté par webmaster

"L'action volontaire réagit sur celui qui la veut, modifie dans une certaine mesure le caractère de la personne dont elle émane, et accomplit, par une espèce de miracle , cette création de soi par soi qui a tout l'air d'être l'objet même de la vie humaine." Bergson, L'énergie spirituelle, l'âme et le corps, page 31.

Ajouté par webmaster

De même que la langue d'autrefois, celle de nos jours n'emploie l'article indéfini que devant le nom d'une personne ou d'une chose dont on n'a pas parlé, qui n'a pas été présentée (...) Comme l'article défini, l'indéfini peut s'appliquer à un nom propre (...) «Un -Pamphile est plein de lui-même (...)» LA BRUYèRE, Car., IX, 50 ; ici l'article indéfini marque (...) une insistance particulière (...) Un autre emploi enfin du même article (...) est de le faire servir à présenter le nom propre comme on ferait celui d'une personne absolument inconnue (...) «Qu'est-ce qu'-un M. Dalens Êqui demeure sur la montagne» MUSSET, Confess., IV, I., G. et R. LE BIDOIS, Syntaxe du franç. moderne, t. I, n° 117-120-121.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo