NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le savant doit-il douter ou être certain ? Le terme « expérience » a-t-il le même sens d ... >>


Partager

La science est-elle créatrice ou destructrice de valeurs ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La science est-elle créatrice ou destructrice de valeurs ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 21/2/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

La science est-elle créatrice ou destructrice de valeurs ?
Zoom



• Les « qualités scientifiques » impliqueraient « des qualités morales ».
Certains ont soutenu que les qualités d'objectivité sont autant morales qu'intellectuelles :
— « la probité »;
— « le désintéressement »;
— « l'amour de la vérité pour elle-même »;
— « la neutralisation des passions ».




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 427 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La science est-elle créatrice ou destructrice de valeurs ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

«L'intelligence n'est pas créatrice de valeurs, elle ne fait que reconnaître les valeurs existantes, lesquelles sont biologiques en leur fond» (EISLER)... Comme, d'une part, il y a (...) une grande ressemblance entre les hommes dans leur détermination des valeurs, c'est-à-dire dans leur réactions morales, sociales, esthétiques, religieuses, etc. Comme, d'autre part, il y a des différences d'organisation entre les individus, il en résulte des variations individuelles dans l'estimation des valeurs., Th. RIBOT, la Logique des sentiments, p. 38-39.

Ajouté par webmaster

Il est bien vrai que la science attente aux valeurs. Non pas directement, puisqu'elle n'en est pas juge et doit les ignorer; mais elle ruine toutes les ontogénies mythiques ou philosophiques sur lesquelles la tradition animiste, des aborigènes australiens aux dialecticiens matérialistes, faisait reposer les valeurs, la morale, les devoirs, les droits, les interdits., Jacques MONOD, le Hasard et la Nécessité, p. 216.

Ajouté par webmaster

(...) la science antique croit connaître suffisamment son objet quand elle en a noté les moments privilégiés, au lieu que la science moderne la considère à n'importe quel moment., H. BERGSON, l'Évolution créatrice, p. 330.

Ajouté par webmaster

.3 Moi -(Lamendin), je ne respecte que la science créatrice, celle qui crée la vérité, la science pour grands bougres., J. ROMAINS, Donogoo, p. 92.

Ajouté par webmaster

"L'imagination créatrice a de toute autres fonctions que celles de l'imagination reproductrice. A elle appartient cette fonction de l'irréel qui est psychiquement aussi utile que la fonction du réel si souvent évoquée par les psychologues pour caractériser l'adaptation d'un esprit à une réalité estampillée par les valeurs sociales." Bachelard, La Terre et les Rêveries de la volonté, Corti, page 3.

Ajouté par webmaster

(...) elle sentait monter à elle une odeur qui semblait venir des profondeurs mêmes du sol (...) odeur si destructrice et si intemporelle qu'elle eut l'avant-goût et le désir de la dissolution (...), Edmond JALOUX, les Visiteurs, V.

Ajouté par webmaster

Ils n'aboutissent qu'à faire un échafaudage, extérieur, non un monument, de simili-science, de semble-science, de fausse science, de prétendue, de soi-disant science, de feinte science, d'imitation de science (...), Ch. PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, p. 203.

Ajouté par webmaster

-(Pour le chrétien) la valeur créatrice du travail trouve tout son sens (...) parce qu'elle signifie la valeur créatrice de l'homme, son effort incessant vers son salut. Ce qu'on appelle le devoir d'état n'est rien de moins que la première des affirmations de l'homme. Elle peut paraître humble à ceux qui ne savent pas que c'est dans la misère de l'homme que réside sa vraie grandeur., DANIEL-ROPS, Ce qui meurt..., p. 172.

Ajouté par webmaster

La pensée ne revêt le caractère de la science que lorsqu'elle a une valeur universelle (...) Je veux dire qu'une connaissance n'est scientifique qu'autant qu'elle est valable pour tout esprit. à la science s'oppose l'opinion et même la croyance collective si elle est dépourvue des moyens de se rendre universelle., GOBLOT, Système des sciences, 15, -in FOULQUIÉ, Dict. de la langue philosophique, art. -Science.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo