LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'expérience est-elle la seule source de nos ... Qu'est-ce qui fait obstacle au progrès des sc ... >>


Partager

L'expérience familière est-elle le commencement de la science ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'expérience familière est-elle le commencement de la science ?



Publié le : 27/8/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'expérience familière est-elle le commencement de la science ?
Zoom

La science m’enseigne que tous les corps tombent dans le vide à la verticale : mais cette « loi universelle « semble être contredite par la chute des feuilles en automne… Mais la loi scientifique se déploie dans l’hypothèse du « vide « et je n’ai pas d’expérience « familière « du vide… Dans ces conditions, mon rapport quotidien avec le « réel « ne semble guère me préparer à la connaissance scientifique. Alors, comment l’expérience familière pourrait-elle être un « commencement de la science « ?



La philosophie essaie, tente, de rendre compte de ce qui est. C'est-à-dire de l'expliquer. Soit simplement en en énonçant les mécanisme, soit en essayant d'en donner le sens. On en arrivera ainsi à des questions dites métaphysiques : « Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien ? « (Leibniz). Enfin, si la philosophie, selon Platon, commence par l'aveu de l'ignorance, son but est de faire cesser celle-ci. Son but est la connaissance. Aristote insiste sur ce point essentiel, sur l'image que la science et la philosophie se font d'elles-mêmes : « Il est évident qu'ils poursuivaient la science pour savoir, et non en vue de quelque autre utilité. « Les philosophes recherchent le savoir pour le savoir et non pour une quelconque utilité pratique immédiate. Cela ne veut en aucun cas dire que la philosophie n'a aucun intérêt.


  • I) L'expérience familière est le commencement de la science.

a) L'expérience est fondatrice.
b) L'étonnement est le début de la science.
c) L'expérience familière est l'essence de la science.

  • II) L'expérience familière n'est pas le commencement de la connaissance scientifique.

a) La science ne peut se fier aux impressions premières.
b) La théorie est au commencement de la science.
c) L'expérience familière n'a rien de scientifique (Bachelard).

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 9587 mots (soit 14 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'expérience familière est-elle le commencement de la science ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • cachou-220675 (Hors-ligne), le 27/03/2014 é 27H18.
  • boris58064 (Hors-ligne), le 26/08/2010 é 26H22.
  • Sebastien45493 (Hors-ligne), le 14/11/2009 é 14H15.
  • Fanny44422 (Hors-ligne), le 08/11/2009 é 08H12.
  • Rik10000 (Hors-ligne), le 05/04/2009 é 05H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit