SCIENCE ET MAGIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LA SCIENCE ET LA CIVILISATION CONTEMPORAINE SCIENCE ET TECHNIQUE >>
Partager

SCIENCE ET MAGIE

Philosophie

Aperçu du corrigé : SCIENCE ET MAGIE



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 21/2/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

SCIENCE ET MAGIE
Zoom
  • science : Ensemble des connaissances portant sur le donné, permettant la prévision et l'action efficace. Corps de connaissances constituées, articulées par déduction logique et susceptibles d'être vérifiées par l'expérience.
  • magie : Utilisation de procédés surnaturels dans le but de produire un effet. Faire disparaître un lapin magie. Ensemble de procédés secrets visant à mystifier un auditoire. Faire des tours de magie. Impression vive et inexplicable provoquée par la perception de quelque chose. Magie de la couleur, de la musique.

 

La science apparaît plus tardivement que la technique, l'art et la religion. Elle résulte d'un effort de l'homme pour rendre le monde intelligible. En tant que connaissance théorique et désintéressée, il a fallu attendre le« miracle grec» dans l'Antiquité. Cependant la science est également au service de l'efficacité pratique, c'est pourquoi il convient tout d'abord de la comparer et de l'opposer à la magie qui vise aussi le succès mais avec des moyens et un esprit tout différents.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : SCIENCE ET MAGIE Corrigé de 2558 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "SCIENCE ET MAGIE" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La magie nous paraît donc se résoudre en deux éléments : le désir d'agir sur n'importe quoi, même sur ce qu'on ne peut atteindre, et l'idée que les choses sont chargées, ou se laissent charger, de ce que nous appellerions un fluide humain. Il faut se reporter au premier point pour comparer entre elles la magie et la science, et au second pour rattacher la magie à la religion., H. BERGSON, les Deux Sources de la morale et de la religion, p. 178.

Ajouté par webmaster

Ils n'aboutissent qu'à faire un échafaudage, extérieur, non un monument, de simili-science, de semble-science, de fausse science, de prétendue, de soi-disant science, de feinte science, d'imitation de science (...), Ch. PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, p. 203.

Ajouté par webmaster

La magie se relie aux sciences, de la même façon qu'aux techniques. Elle n'est pas seulement un art pratique, elle est aussi un trésor d'idées (...) tandis que la religion (...) tend vers la métaphysique, la magie que nous avons dépeinte plus éprise du concret, s'attache à connaître la nature., MAUSS et HUBERT, Théorie générale de la magie, -in Année sociologique, VII (1902-1903).

Ajouté par webmaster

(...) un caractère mystique - par où ne demanderait qu'à se réintroduire dans la science la magie séculaire dont elle a eu tant de peine à se débarrasser., J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, t. XII, XVIII, p. 188.

Ajouté par webmaster

C'est de ce point (...) de la pensée de Novalis où s'épousent le philosophique et le poétique, que me semblent se découvrir à la fois les deux versants (...) de l'art magique (...) L'un de ces versants nous retrace (...) le développement d'un art qui (...) entretient (...) avec -(la magie) des rapports étroits (...) L'autre versant nous initie à un art survivant à la disparition de toute magie constituée et qui (...) n'en remet pas moins en oeuvre certains moyens de la magie (...), A. BRETON, Introduction à l'art magique.

Ajouté par webmaster

(...) la sorcellerie, (...) la magie, (...) veulent, en opérant sur la matière, et par des arcanes dont rien ne prouve la fausseté non plus que l'efficacité, conquérir une domination interdite à l'homme (...) Si l'Église condamne la magie et la sorcellerie, c'est qu'elles militent contre les intentions de Dieu, qu'elles suppriment le travail du temps (...), BAUDELAIRE, les Paradis artificiels, «Poème du haschisch», V.

Ajouté par webmaster

.1 Entourant le pays de la Magie, des îlots minuscules : ce sont des bouées. Dans chaque bouée un mort. Cette ceinture de bouées protège le pays de la Magie, sert d'écoute aux gens du pays, leur signale l'approche d'étrangers. Il ne reste plus ensuite qu'à les dérouter et à les envoyer au loin., Henri MICHAUX, Ailleurs, p. 129.

Ajouté par webmaster

La Morale est la science des fins, la science de ce que la raison veut invinciblement, la science de l'ordre idéal de la vie., F. RAUH, -in CUVILLIER, Voc. philosophique.

Ajouté par webmaster

Pour un homme quelconque de notre temps (...) le mot de magie est synonyme d'effets merveilleux obtenus à l'aide de moyens qui, dans l'ordre naturel ne peuvent pas les provoquer; dans ces effets eux-mêmes il ne voit qu'un rêve de l'imagination et dans l'agent qui se flatte d'y atteindre un charlatan habile, amusant quelquefois mais peu estimable., R. L. WAGNER, Sorcier et Magicien, Contribution au vocabulaire de la magie, p. 37-38.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



SCIENCE ET MAGIE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo