LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les sciences humaines peuvent-elles adopter l ... La science nous livre-t-elle le réel tel qu'i ... >>


Partager

La science peut-elle être immorale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La science peut-elle être immorale ?



Publié le : 7/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La science peut-elle être immorale ?
Zoom

Est immoral ce qui est contraire aux principes de la morale, ce qui est injuste. Le problème sera donc de savoir si la science, dans son application et dans ses finalités, s'oppose aux principes de l'éthique. En effet, la science semble ne viser que l'utilité voire la rentabilité. Par exemple, le clonage de l'homme ne remettent-ils pas en cause certains principes moraux ? Toutefois si la science a pu être utilisée de manière immorale, est-elle pour autant en elle-même immorale ? Ne serait-il pas plus judicieux de parler d'un AMORALISME de la science ? En effet, si vous tuez votre voisin d'un coup de marteau, vous n'en accuserez pas son inventeur ! Il faudra montrer alors que la science est en fait dépourvue de dimension éthique dans la mesure où elle ne vise que l'efficacité pratique. Demandez-vous alors si cet amoralisme (absence de morale) ne doit pas nous inciter à demeurer vigilant et à toujours contrôler les travaux des scientifiques.



.../...

Ceci est d'autant plus vrai que la recherche est financée soit par l'Etat (comme le souhaitait déjà BACON) soit par des fondations privées qui sont aussi soucieuses de récupérer le fruit de leur investissement. Se pose donc la question de l'articulation entre science et technique.On appelle aujourd'hui "technique" une pratique rationnelle, en fait une pratique fondée sur l'application de connaissances scientifiques. Le savant peut-il être tenu pour responsable des utilisations technologiques de son travail ? Doit-il leur être indifférent ? Peut-il s'en tenir à une éthique de la recherche de la vérité sans aucune autre considération ?

A - SCIENCE ET TECHNIQUE : UN CONCUBINAGE FORCE

Le caractère public de la recherche scientifique (publicité des raisons, voire du financement) entraîne des conséquences étrangères au travail scientifique lui même. L'exploitation technique des résultats de la science appartient aux politiques ou à des intérêts privés. Cette exploitation entraîne des conséquences qui ne sont pas voulues par le savant ni même parfois par ses promoteurs eux-mêmes (cf : notion de risque technologique). Quelle attitude le savant doit-il adopter face à cela ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1241 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La science peut-elle être immorale ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • applemaniak-198769 (Hors-ligne), le 01/02/2013 é 01H21.
  • applemaniak-198769 (Hors-ligne), le 01/02/2013 é 01H21.
  • cath27120-198268 (Hors-ligne), le 29/01/2013 é 29H19.
  • Camille46501 (Hors-ligne), le 15/04/2010 é 15H21.
  • laura53319 (Hors-ligne), le 12/01/2010 é 12H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • ARISTOTE: "Il faut nous efforcer de préciser, même d'une manière sommaire, la nature de ce bien et de dire de quelles sciences ou de quels moyens d'action il relève."
    • POINCARE: "Il ne peut pas y avoir de morale scientifique; mais il ne peut pas non plus y avoir de science immorale."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit