NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il possible de concilier l'existence de l ... Les rapports de la science et de la philosoph ... >>


Partager

La science postule le déterminisme; la conscience semble exiger la liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La science postule le déterminisme; la conscience semble exiger la liberté ?



Publié le : 18/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La science postule le déterminisme; la conscience semble 

exiger la liberté ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La science postule le déterminisme; la conscience semble exiger la liberté ?




Je ne suis pas mon corps, celui qui le torture ne m'atteint pas - d'où son acharnement, et la déception du sadique, qui voudrait soumettre mon âme, mais ne le peut. ■ Ainsi, dans une quelconque épreuve, le sage ne récrimine pas contre le cours du monde, ne s'emporte pas en vain, mais s'attache au contraire à ce qui dépend de lui : il maîtrise sa crainte, qui seule est terrible, ne se laisse pas entraîner par ses représentations, refuse son assentiment aux délires de l'imagination, reste maître de lui-même, libre, tel un roc battu par les flots. ■ Mais l'attitude du sage ne se confond pas avec une fuite hors du monde ; il doit au contraire consentir à son cours, participer par son acquiescement à l'oeuvre de Dieu, en identifiant sa volonté à la volonté divine. ■ Il y a deux moments dans la démarche stoïcienne : se concentrer en soi d'abord, pour mieux communier ensuite, librement, avec le Tout. La liberté ne consiste pas à se retirer du monde, mais à s'y retrouver chez soi, parce que l'on intériorise et fait sienne la volonté du Tout. Non pas conformer le monde à soi, à ses désirs, entreprise vaine, mais se conformer à la nature. ■ Le malheur de l'insensé vient de ce qu'il néglige de considérer sa subordination à l'ordre de l'univers. Partant, il le subit comme un malheur extérieur à lui-même ; au lieu de coopérer à son accomplissement, et d'en être ainsi l'auteur avec Dieu, il se fait étranger au tout, et à lui-même, puisqu'il porte en lui une part du souffle divin. « Nolentem fata trahunt, ducunt volentem » (Sénèque) : le destin entraîne celui qui le refuse, mais guide celui qui y consent. e) Poser que le déterminisme de la nature est rigoureux et que la volonté humaine est elle-même déterminée, mais que la volonté ne se distinguant pas de la connaissance, la liberté consiste dans la connaissance vraie de nos déterminations par laquelle nous devenons la cause de notre volonté (cf.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2213 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La science postule le déterminisme; la conscience semble exiger la liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit