LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Existe-t-il une spécificité des sciences huma ... Caractère et valeur de la méthode introspecti ... >>


Partager

Les sciences morales peuvent-elles et doivent-elles être calquées sur les sciences de la nature

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les sciences morales peuvent-elles et doivent-elles être calquées sur les sciences de la nature



Publié le : 19/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Les sciences morales peuvent-elles et doivent-elles être calquées sur les sciences de la nature
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Les sciences morales peuvent-elles et doivent-elles être calquées sur les sciences de la nature




Les sciences de la nature, en effet, se cantonnent dans la matière. Au contraire, les sciences morales ont pour centre essentiel d'intérêt l'activité spirituelle de l'homme et des sociétés humaines. Sans doute, cette activité a des effets dans le monde matériel, mais, pour expliquer ces événements matériels eux-mêmes, les sciences morales recourent à la considération de la vie intérieure ou psychique, et c'est par cela précisément qu'elles se distinguent des sciences de la nature. B. La différence d'objet entraîne une différence de méthode. - a) Comme les sciences de la nature, les sciences morales partent de l'observation; mais tandis que les premières se contentent de l'observation externe, les secondes recourent aussi constamment, d'une façon plus ou moins réfléchie ou explicite, à l'observation interne ou par la conscience : c'est l'introspection seule qui, non seulement en psychologie, mais encore en sociologie et en histoire, peut donner une idée des faits qu'elles étudient; c'est aussi elle qui suggère la plupart des hypothèses explicatives; c'est enfin par une expérience imaginaire interne que ces hypothèses sont soumises à une première vérification. b) Ainsi, l'expérimentation intervient dans les sciences morales comme dans les sciences de la nature, mais sous des formes bien différentes. Dans les sciences morales, on expérimente au sens fort du terme, c'est-à-dire que .l'on vit ou que l'on revit soi-même le fait étudié : jalousie ou association d'idées, atmosphère de crise politique ou de défaite, patriotisme ou sentiments religieux. Dans les autres sciences, l'expérience consiste à provoquer un phénomène qu'on observe toujours du dehors et jamais du dedans; on constate, on n'éprouve pas.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1018 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les sciences morales peuvent-elles et doivent-elles être calquées sur les sciences de la nature " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit