LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La valeur d'une théorie se mesure-t-elle à so ... L'opinion a-t-elle nécessairement tort ? >>


Partager

Puis-je faire confiance à mes sens ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Puis-je faire confiance à mes sens ?



Publié le : 4/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Puis-je faire confiance à mes sens ?
Zoom

• Penser à aller au-delà de la seule expérience quotidienne : le sujet a aussi un aspect épistémologique qu'il ne faut pas négliger.
• Doit-on faire état de la différence entre sensation et perception ?
• Qu'est-ce que « faire confiance « ?
• Sur quels auteurs classiques peut-on prendre appui pour examiner cette question ?
• Est-il obligatoire de fournir une réponse qui vaudrait pour toutes les situations (connaissance pratique, vie quotidienne, exigence scientifique) ?

 

  • Le problème posé par le sujet réside dans le fait que si l’on décide de ne pas faire confiance à nos sens, il semble que toute saisie de la réalité nous soit alors interdite. D’un autre côté, si l’on considère que nos sens sont fiables, il nous faut alors porter autant de crédit à nos rêves qu’aux perceptions qui nous parviennent lorsque nous sommes éveillés. Quelle que soit l’option pour laquelle on se décide, on doit ainsi opérer un pari risqué sur le sens que l’on accorde aux notions de réalité et de vérité. La question pourrait alors se résumer ainsi : nos sens nous permettent-ils de saisir la vérité du réel ou faut-il y accéder par un autre biais ?


Tout ce que je sais du monde, je le sais à partir d'une expérience sensible sans laquelle rien ne pourrait être appréhendé. Les sens désignant les organes intermédiaires entre moi et l'univers, ils paraissent, initialement, entièrement dignes de confiance, car ils paraissent fonder mon vécu, qui s'origine en eux.Dignes de confiance, d'abord, en ce qui concerne ce vécu à proprement parler. Après tout, le concept, la notion, l'idée semblent multiples et surtout construits. Or mes sens semblent m'apporter une vérité immédiate et initiale. L'immédiateté n'est-elle pas insoupçonnable ? Il y a, en première approche, une dimension privilégiée de l'expérience obtenue par les sens, par l'odorat, la vue ou l'ouïe. Il y a, dans mes sens, dans ces couleurs qui me sont apportées, des traits qui paraissent immédiats et clairs et, par conséquent, je ne vois pas pourquoi je les mettrais en doute. Les sens m'apportent des impressions ou qualités immédiates indubitables. Cette tâche rouge que je vois sur le tapis n'est-elle pas un irréductible ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2830 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Puis-je faire confiance à mes sens ?" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • timtum-259424 (Hors-ligne), le 29/04/2015 é 29H15.
  • prune-231972 (Hors-ligne), le 02/03/2015 é 02H11.
  • Backoflove-253969 (Hors-ligne), le 04/02/2015 é 04H15.
  • marie.busn-245285 (Hors-ligne), le 28/10/2014 é 28H11.
  • chloedvs-242256 (Hors-ligne), le 26/10/2014 é 26H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    René descartes: faut-il faire confiance à nos sens ?

    Quand donc on dit qu'un bâton paraît rompu dans l'eau, à cause de la réfraction, c'est de même que si l'on disait qu'il nous paraît d'une telle façon qu'un enfant jugerait de là qu'il est rompu et qui fait aussi que, selon les préjugés auxquels nous sommes accoutumés dès notre enfance, nous jugeons la même chose. Mais je ne puis demeurer d'accord de ce que l'on ajoute ensuite, à savoir que cette erreur n'est point corrigée par l'entendement, mais par le sens de l'attouchement ; car bien que ce sens nous fasse juger qu'un bâton est droit, outre cela il est besoin que nous ayons quelque raison, qui nous enseigne que nous devons en cette rencontre, nous fier plutôt au jugement, que nous faisons ensuite de l'attouchement, qu'à celui où semble nous porter le sens de la vue : laquelle raison ne peut être attribuée au sens, mais au seul entendement.

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit