LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les choses forment-elles un tout ? Pourquoi y a-t-il quelque chose, plutôt que r ... >>


Partager

Le sentiment religieux implique-t-il la croyance en un être divin ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le sentiment religieux implique-t-il la croyance en un être divin ?



Publié le : 17/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le sentiment religieux implique-t-il la croyance en un être divin ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Le sentiment religieux implique-t-il la croyance en un être divin ?




Selon Heidegger, penser le monde  qui nous entoure en cherchant une explication nous oblige à nous référer en  dernier lieu à un être qui aurait tout contenu à l'origine. La morale, pour  Kant, requiert pour être crédible la punition des vicieux et la récompense  des vertueux, et donc l'existence d'un juge ayant tout pouvoir, dans ce monde comme dans celui après la mort. Le sentiment religieux semble donc,  pour ces philosophes comme pour beaucoup d'autres, être un sentiment qui  transcende notre rapport à autrui et au monde visible, pour toucher à un  mode de signification absolu, porté par un être éternel, infini et  omnipotent. 2) Le sentiment religieux est avant tout un rapport moral à autrui Lévinas : "La parole est prière, le lien à autrui est religion". On dit souvent que "religion" vient de "religare", relier. A notre époque,  nous ne pouvons plus croire en Dieu avec la même naïveté qu'avant les  Lumières, qu'avant Nietzsche et son "Dieu est mort". Les progrès de la  science nous persuadent que Dieu n'est pas une personne qui vit dans le ciel  et tire les ficelles, mais plutôt une abstraction, une image pour symboliser un lien sacré entre les êtres humains. De fait, de nombreuses personnes  doutent de l'existence de Dieu, mais pourtant ne remettent pas du tout en cause leurs principes moraux de générosité, de respect, leur sentiment  d'appartenir à un même lot et d'être investies d'un devoir éthique envers le  reste de l'humanité. Pour Lévinas, "Dieu est l'absolument absent", mais ça  n'empêche pas le philosophe de considérer le rapport à autrui comme sacré,  comme la trace d'une véritable transcendance, et donc de voir possible une  "religion sans croyance en l'existence de Dieu". 3) La transcendance suppose l'existence d'une réalité séparée et supérieure Platon, phédon : L'âme est de nature divine parce qu'elle est de la nature  des idées qui elles sont éternelles.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1087 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le sentiment religieux implique-t-il la croyance en un être divin ?" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • zazie12 (Hors-ligne), le 13/05/2012 é 13H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit