LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nos rapports avec autrui sont-ils nécessairem ... La connaissance commune est-elle, pour la con ... >>


Partager

Serait-il souhaitable que l'humanité parle une seule langue ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Serait-il souhaitable que l'humanité parle une seule langue ?



Publié le : 8/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Serait-il souhaitable que l'humanité parle une seule langue ?
Zoom

Si les hommes ont plusieurs langues, selon le mythe de tour de Babel, c’est qu’ils ont un jour voulu défier Dieu. La multiplicité des langues est donc une punition puisqu’elle sépare les hommes et les condamnent à ne pouvoir totalement se comprendre. Cependant, ce mythe est souvent interprété par les linguistes en sens inverse.

En effet, traduire une pensée risque peut-être de la rendre obscure, mais peut aussi l’enrichir, lui donner un sens insoupçonné, la révéler plus qu’elle n’était en mesure de le faire initialement.


I. En repartant tout d’abord du mythe de la tour de Babel, nous pouvons juger que la multiplicité des langues est un inconvénient pour les hommes (source d’incompréhensions, de mésententes, de conflits voire de différences entre les cultures).

II. En outre, ce conflit social et politique des interprétations, conflit qui découle nécessairement du jeu de la multiplicité, se retrouve peut-être au niveau même de la structuration de nos pensées. En effet, nous pouvons nous interroger sur le pouvoir des mots. Il semble indéniable que les mots permettent la structuration d’un raisonnement dans l’esprit humain. En d’autres termes, il serait peut-être possible de penser qu’une seule langue permettrait de se comprendre mieux soi-même et d’être plus efficace dans le partage des idées et des solutions avec les autres. La langue unique renforcerait la cohérence de la pensée et la cohésion entre les hommes dans tous les domaines.

III. Néanmoins, à l'inverse, cela peut également revenir à diminuer la richesse des pensées. En effet, comme expliquer que certains mots n’existent pas dans toutes les langues sinon par le fait que le changement de langue n’est pas qu’un handicap ? Il convient donc de réfléchir à cela pour montrer que ce souhait n’est pas forcément un gain et qu’il en va de la sauvegarde de l’innovation et des cultures que de conserver les différences linguistiques.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1764 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Serait-il souhaitable que l'humanité parle une seule langue ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • LRY-278906 (Hors-ligne), le 20/09/2016 é 20H22.
  • Rose0810-277362 (Hors-ligne), le 12/05/2016 é 12H19.
  • dreadfull63-198887 (Hors-ligne), le 22/11/2015 é 22H11.
  • Azarame (Hors-ligne), le 29/09/2014 é 29H21.
  • parasitic (Hors-ligne), le 22/01/2012 é 22H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • « J'oserais espérer [...] une langue universelle fort aisée à apprendre, à prononcer et à écrire et, ce qui est le principal, qui aiderait au jugement, lui représentant si distinctement toutes choses, qu'il lui serait presque impossible de se tromper. » Descartes, Lettre à Mersenne, 20 novembre 1629.
    • Cette langue universelle « sera d'un secours merveilleux, [...] surtout pour exterminer les controverses dans les matières qui dépendent du raisonnement. Car alors raisonner et calculer sera la même chose. » Leibniz, Opuscules et fragments, 1890 (posth.).
    • « Comparées entre elles, les différentes langues montrent qu'on ne parvient jamais par les mots à la vérité, ni à une expression adéquate : sans cela il n'y aurait pas de si nombreuses langues. » Nietzsche, Livre du philosophe, 1904 (posth.).
    • « Dans la période de la victoire du socialisme dans le monde entier, quand le socialisme s'affermira et entrera dans les mœurs, les langues nationales devront infailliblement se fondre en une seule langue commune [...], qui sera une langue nouvelle. » Joseph Staline, Deux Bilans, 1953.

     

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit