Les serpents (Faune et Flore)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Rhinocéros et tapirs (Faune et Flore) Les singes (Faune et Flore) >>
Partager

Les serpents (Faune et Flore)

Faune et flore

Aperçu du corrigé : Les serpents (Faune et Flore)



Format: Document en format FLASH protégé

Les serpents (Faune et Flore)
Zoom

Comme tous les reptiles, les serpents sont des animaux à sang froid. Plus exactement, ils sont poïkilothermes, c'est-à-dire que leur température est fonction de celle du milieu où ils vivent. Recherchant le soleil, on les trouve donc plutôt dans les régions chaudes. Des quatre cents espèces de serpents venimeux, les crotales, les cobras et les mambas sont les plus dangereuses. Les serpents figurent parmi les animaux qui suscitent le plus de crainte. Il faut dire que mythes et légendes ont longtemps contribué à donner d'eux une image trompeuse que l'on se doit de nuancer. Dans la mythologie antique, les serpents sont liés à Hermès, messager des dieux, patron des voleurs, des voyageurs et des marchands. Les serpents symbolisaient alors les forces contraires d'ordre biologique, susceptibles de compromettre la santé. Hermès les sépara car, réunis, ils exerçaient leur pouvoir maléfique. L'attribut du dieu (le caducée) consacre cette victoire sur les puissances du mal. Aujourd'hui, le caducée est l'attribut des corps de santé (pharmaciens et médecins).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les serpents (Faune et Flore) Corrigé de 3410 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les serpents (Faune et Flore)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

5 APPLICATION DE LA CITES L’application de la Cites se fait au sein des pays membres par le biais de lois et de règlements nationaux. Dans l’Union européenne, elle est appliquée par l’intermédiaire d’un règlement établi en 1996 (révisé en 2000), le Règlement relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvages par le contrôle de leur commerce. Il comprend trois Annexes — A, B, C —, correspondant aux Annexes I, II et III de la Cites. Toutefois, les listes des espèces peuvent être légèrement différentes entre les listes des deux textes. Ainsi, certaines espèces du règlement européen sont classées en Annexe A, c’est-à-dire que leur commerce est interdit du point de vue communautaire, alors qu’elles ne sont qu’en Annexe II ou III (commerce contrôlé mais autorisé) de la Cites. Par ailleurs, certaines espèces non protégées par la Cites peuvent être inscrites dans l’une des trois annexes communautaires.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) la spécificité psychique du toxique dont on a écrit que chacun avait sa faune et sa flore : l'alcool contiendrait en puissance les serpents et les rats, qui peuplent les cauchemars de l'alcoolisme, comme le haschisch l'assassinat., Jean DELAY, la Psycho-physiologie humaine, p. 95.

Ajouté par webmaster

(...) la faune, plus que la flore encore, fait l'intérêt constant du paysage., GIDE, Voyage au Congo, -in Souvenirs, Pl., p. 822.

Ajouté par webmaster

Ton atmosphère est fixe, et tu rêves, figée En climats de silence, écho de l'hypogée D'un ciel atone (...), J. LAFORGUE, Poésies, «Climat, faune et flore de la lune».

Ajouté par webmaster

L'analyse pollinique a fourni au préhistorien de précieuses indications sur l'histoire forestière de l'Europe. Mais le protohistorien et l'archéologue des temps historiques ont beaucoup aussi à apprendre de l'étude de la flore et de la faune (...), R. BLOCH, Méthodes modernes de l'archéologie, -in Encycl. Pl., l'Histoire et ses méthodes, p. 211.

Ajouté par webmaster

Un vieux faune de terre cuite Rit au centre des boulingrins, Présageant sans doute une suite Mauvaise à ces instants sereins., VERLAINE, Fêtes galantes, «La Faune».

Ajouté par webmaster

Entre une terre et le peuple qui l'habite, entre l'homme et l'étendue, la figure, le relief, le régime des eaux, le climat, la faune, la flore, la substance du sol, se forment peu à peu des relations réciproques qui sont d'autant plus nombreuses et entremêlées que le peuple est fixé depuis plus longtemps sur le pays., VALÉRY, Regards sur le monde actuel, p. 117.

Ajouté par webmaster

(...) la distribution et les caractères de la faune sont, dans leur ensemble, plus rudimentaires que pour la flore. Rien d'étonnant à cela : les méthodes statistiques qui motivent le développement de la phytosociologie n'ont, ici, que fort peu de prise, la mobilité des individus, les éventuelles migrations saisonnières de colonies rendent les recensements bien aléatoires (...), Jacques GUILLERME, la Vie en haute altitude, p. 46.

Ajouté par webmaster

Un faune effaré montre ses deux yeux Et mord les fleurs rouges de ses dents blanches. Brunie et sanglante ainsi qu'un vin vieux, Sa lèvre éclate en rires sous les branches., RIMBAUD, Poésies, «Tête de faune».

Ajouté par webmaster

Mais la faune, plus que la flore encore, fait l'intérêt constant du paysage. Par instants, les bancs de sable sont tout fleuris d'échassiers, de sarcelles, de canards, d'un tas d'oiseaux si charmants, si divers que l'oeil ne peut quitter les rives, où parfois un grand -caïman, à notre passage, se réveille à demi pour se laisser choir dans l'azur., GIDE, Voyage au Congo, -in Souvenirs, Pl., p. 822.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Les serpents (Faune et Flore)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo