NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La recherche de vérité n'a-t-elle de sens que ... L'organisation du travail de nos jours dans l ... >>


Partager

SES : La famille suffit-elle à déterminer le parcours scolaire de l'individu ?

Economie

Aperçu du corrigé : SES : La famille suffit-elle à déterminer le parcours scolaire de l'individu ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 26/7/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

SES : La famille suffit-elle à déterminer le parcours scolaire de l'individu ?
Zoom

Mais les individus de sexe masculin qui possèdent une plus grand confiance en eux et ont acquis un certain esprit de compétition .Ainsi ils si lancent sans arrières pensées dans des études plus prestigieuses et occupent des postes d'avantage valorisants dans l'entreprise alors qu'ils paraissent être moins prédisposés à cela . Serait-ce choix fait sciemment par les individus de sexe féminin , qui se projettent déjà dans l'avenir où ceux-ci devront concilier vie professionnelle et rôle de mère de famille ? Serait-ce la raison pour laquelle elles se lancent dans une carrière professionnelle de moindre




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2010 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "SES : La famille suffit-elle à déterminer le parcours scolaire de l'individu ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Galbad-259017 (Hors-ligne), le 22/04/2015 à 22H14.
  • Elisa-224910 (Hors-ligne), le 19/12/2013 à 19H17.
  • TRICHEEUR-224262 (Hors-ligne), le 15/12/2013 à 15H12.
  • BOUGRIOU68-224180 (Hors-ligne), le 14/12/2013 à 14H14.
  • V12RE5-222587 (Hors-ligne), le 30/11/2013 à 30H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Il suffit de suivre à la trace, peu de temps, les parcours répétés des mots pour apercevoir, en une sorte de vision, la construction labyrinthique de l'être., Georges BATAILLE, l'Expérience intérieure, p. 109.

    Ajouté par webmaster

    Le Code ne paraît pas, au moins à lire ses rubriques, attacher une importance juridique à la -famille, il ne semble présenter le mariage, la filiation, la tutelle que comme des rapports d'individu à individu. Ce n'est cependant là qu'une apparence. Nous savons que les auteurs du Code, promulguant leur oeuvre à un moment où, après la tourmente révolutionnaire, la France était à nouveau éprise d'ordre et de discipline, ont voulu certainement, sans revenir aux conceptions aristocratiques de l'Ancien Régime, redonner une certaine force à la famille (...) Depuis la guerre de 1939, la famille est passée au premier plan des préoccupations du législateur français : de nouveaux textes fort importants ont été promulgués, notamment (...) sur le divorce (...) l'abandon de famille (...) les droits et devoirs entre époux (...) le certificat prénuptial (...) la légitimation (...) le droit de correction paternelle., JULLIOT DE LA MORANDIèRE, Précis de droit civil, t. I, n° 118.

    Ajouté par webmaster

    Le plus souvent le complexe de culture s'attache à une culture scolaire, c'est-à-dire à une culture traditionnelle. Il ne semble pas que Pierre Louys ait eu la patience d'un érudit comme Paulus Cassel qui a colligé les mythes et les contes dans plusieurs littératures pour mesurer à la fois l'unité et la multiplicité du symbole du Cygne. Pierre Louys s'est adressé à la mythologie scolaire pour écrire sa nouvelle. Ne pourront la lire que des «initiés» à la connaissance -scolaire des mythes., G. BACHELARD, l'Eau et les Rêves, p. 57.

    Ajouté par webmaster

    (...) le mot test désigne toute expérience effectuée sur un individu soumis à des épreuves préalablement déterminées, afin de déterminer une mesure., Jean DELAY, la Psycho-physiologie humaine, p. 101.

    Ajouté par webmaster

    Nous ne comptions pas les jours. Si j'arrive à dix ans c'est grâce à notre podomètre. Parcours final divisé par parcours journalier moyen. Tant de jours. Diviser., S. BECKETT, Têtes-mortes, p. 45.

    Ajouté par webmaster

    (...) le -corps vivant (...) est-il un corps comme les autres (...) tandis que la subdivision de la matière en corps isolés est relative à notre perception (...) le corps vivant a été isolé et clos par la nature elle-même. Il se compose de parties hétérogènes qui se complètent les unes les autres. Il accomplit des fonctions diverses qui s'impliquent les unes les autres. C'est un -individu, et d'aucun autre objet (...) on ne peut en dire autant (...) Sans doute, il est malaisé de déterminer (...) ce qui est individu et ce qui ne l'est pas (...) Pour que l'individualité fût parfaite, il faudrait qu'aucune partie détachée de l'organisme ne pût vivre séparément. Mais la reproduction deviendrait alors impossible (...) Le besoin même -(que l'individualité) éprouve de se perpétuer dans le temps la condamne à n'être jamais complète dans l'espace., H. BERGSON, l'Évolution créatrice, I.

    Ajouté par webmaster

    (...) la vie en société et la vie de famille, en conflit avec l'exigeante sincérité de chaque individu., Georges LECOMTE, Ma traversée, p. 99.

    Ajouté par webmaster

    En tant qu'individualité psychologique, la notion de personnalité n'est pas prise ici comme signifiant l'-influence exercée par un individu sur un autre («il a une personnalité marquante»)... Elle ne signifie pas non plus l'-apparence qu'on se donne («prendre» une personnalité)... Elle ne désigne pas davantage l'-idéal que peut se faire l'individu de lui-même («chercher à cultiver sa personnalité»)... Enfin, il ne s'agit pas ici de l'-essence métaphysique et hypothétique de l'être humain («la personnalité de chacun est inviolable...») le psychologue laisse au moraliste la notion de -personne (...) la personnalité est -la configuration unique que prend au cours de l'histoire d'un individu l'ensemble des systèmes responsables de sa conduite., J.-C. FILLOUX, la Personnalité, p. 10.

    Ajouté par webmaster

    Desplein possédait un divin coup d'oeil : il pénétrait le malade et sa maladie par une intuition acquise ou naturelle qui lui permettait d'embrasser les diagnostics particuliers à l'individu, de déterminer le moment précis, l'heure, la minute à laquelle il fallait opérer, en faisant la part aux circonstances atmosphériques et aux particularités du tempérament., BALZAC, la Messe de l'athée, Pl., t. II, p. 1148.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo