... Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse... ... Gémir, pleurer, prier est également lâche... (La Mort du Loup, 1848). Que pensez-vous de ces vers d'Alfred de Vigny ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le Pessimisme de Leconte de Lisle Danton d'après Hippolyte Taine >>
Partager

... Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse... ... Gémir, pleurer, prier est également lâche... (La Mort du Loup, 1848). Que pensez-vous de ces vers d'Alfred de Vigny ?

Littérature

Aperçu du corrigé : ... Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse... ... Gémir, pleurer, prier est également lâche... (La Mort du Loup, 1848). Que pensez-vous de ces vers d'Alfred de Vigny ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 17/2/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

... Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse... ... Gémir, pleurer, prier est également lâche... (La Mort du Loup, 1848). Que pensez-vous de ces vers d'Alfred de Vigny ?
Zoom

Alfred de Vigny aime à enclore sa pensée philosophique en de beaux vers sentencieux, qui se gravent dans la mémoire. Toute sa doctrine pourrait se résumer en une vingtaine de ces alexandrins aussi fortement rythmés, aussi fermes, aussi pleins que ceux de Corneille. A cela, d'ailleurs, se borne la ressemblance; l'esprit est tout différent. Ces vers de la Mort du Loup, conclusion du poème, sont peut-être, avec cet autre, de la Maison du Berger:

J'aime la majesté des souffrances humaines...




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : ... Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse... ... Gémir, pleurer, prier est également lâche... (La Mort du Loup, 1848). Que pensez-vous de ces vers d'Alfred de Vigny ? Corrigé de 5856 mots (soit 9 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "... Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse... ... Gémir, pleurer, prier est également lâche... (La Mort du Loup, 1848). Que pensez-vous de ces vers d'Alfred de Vigny ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Gémir, pleurer, prier est également lâche (...), A. DE VIGNY, les Destinées, «Mort du loup», III ( Énergiquement, cit.).

Ajouté par webmaster

Gémir, pleurer, prier est également lâche. Fais énergiquement ta longue et lourde tâche, Dans la voie où le sort a voulu t'appeler. Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler., A. DE VIGNY, les Destinées, «La mort du loup», III.

Ajouté par webmaster

Seul le silence est grand; tout le reste est faiblesse., A. DE VIGNY, Poèmes philosophiques, La mort du loup, III.

Ajouté par webmaster

Il n'y avait plus place pour rien d'autre. Ni sons ni couleurs. Rien que le silence démesuré, dans cette nuit, au milieu de cette ombre, le silence qui attachait à la matière l'horrible grand calme froid au corps pâteux, qui vous faisait gésir à plat sur le sol, dans une chambre déserte, tout seul, en route vers la mort., J.-M. G. LE CLÉZIO, le Déluge, p. 64.

Ajouté par webmaster

L'homme « s'indigne d'avoir été créé mortel; il ne voit pas que dans la mort véritable il n'y aura plus d'autre lui-même demeuré vivant pour pleurer sa fin et, resté debout, gémir de voir sa dépouille devenue la proie des bêtes et des flammes. » Lucrèce, De la Nature, 1er s. av. J.-C.

Ajouté par webmaster

Lui que jamais ici l'on ne vit en défaut, A déclaré tout bas (...), A. DE VIGNY, Poèmes philosophiques, «La mort du loup», I.

Ajouté par webmaster

J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient (...), A. DE VIGNY, Poèmes philosophiques, «La mort du loup».

Ajouté par webmaster

Hélas, ai-je pensé, malgré ce grand nom d'Hommes, Que j'ai honte de nous, débiles que nous sommes?, A. DE VIGNY, Poèmes philosophiques, «La mort du loup», III.

Ajouté par webmaster

Vous vous rappelez, Benjamin Franklin (...) le grand héros, le grand homme de nos maîtres primaires, le plus grand homme du monde selon eux, le seul sage et le seul savant et le seul moral et vraiment le type. Le seul proposé à toute imitation. En lui se résumait, en lui se ramassait tout ce qu'il fallait savoir, et tout ce qu'il fallait dire, et tout ce qu'il fallait faire, et tout ce qu'il fallait imiter. Il était l'homme modèle., Ch. PÉGUY, Note conjointe, «Sur Descartes», p. 236.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



... Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse... ... Gémir, pleurer, prier est également lâche... (La Mort du Loup, 1848). Que pensez-vous de ces vers d'Alfred de Vigny ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature