Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le droit peut-il être injuste ? Punir, est-ce se venger ? >>


Partager

Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?



Publié le : 21/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?




Alors que ce dernier nous montre des hommes capables de vouloir le mal, quand ils peuvent l'accomplir sans dommage, Socrate soutient que « nul n'est méchant volontairement. » Cette phrase signifie que celui qui commet l'injustice croit que cela lui est plus avantageux, plus profitable, que de respecter la loi et que c'est donc son « bien » (son intérêt) de la commettre. Il ne sait pas que ce qu'il croit être ici son bien lui est nuisible, en réalité, à lui-même tout autant qu'à celui contre qui il a commis une injustice.S'il avait connaissance du vrai bien, il le désirerait car il comprendrait qu'il vaut pour lui-même et ne chercherait pas ainsi à enfreindre les lois. Aussi « nul n'est méchant volontairement » mais par ignorance du vrai bien confondu avec un faux bien personnel.Il faut donc maintenant démontrer que l'injustice est plus nuisible que la justice. Tout l'effort de Socrate, à la suite de cet extrait, va tendre vers ce but, c'est-à-dire tenter de prouver que, même lorsqu'on croit que le criminel impuni est avantagé par son acte, ce dernier est tout autant lésé que sa victime.Pour comprendre la portée de cette position il faut alors définir ce que Platon entend par le vrai Bien et quelle est sa conception de la justice, ce qui est l'objet même de La République. Pour Platon, en effet, la justice chez l'individu se définit comme le respect d'un ordre entre les trois parties de notre âme : la raison, tournée vers la connaissance, le courage et ses énergies parfois coléreuses, les passions, enfin, et leurs désirs.La raison doit commander à ces deux autres domaines et c'est ce qui définit une âme saine et sage.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Sommes-nous justes uniquement par contrainte ? Corrigé de 4246 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • amogoldz-281319 (Hors-ligne), le 10/11/2016 é 10H20.
  • lulu-280258 (Hors-ligne), le 29/10/2016 é 29H10.
  • amaury67-280226 (Hors-ligne), le 28/10/2016 é 28H14.
  • Ice vulcan-277622 (Hors-ligne), le 19/05/2016 é 19H15.
  • samuel97215-221091 (Hors-ligne), le 18/11/2013 é 18H00.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit