LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En apprenant sa langue maternelle n'apprend-o ... De quoi pouvons-nous être sûrs ? >>


Partager

Sommes-nous maîtres de nos paroles ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Sommes-nous maîtres de nos paroles ?



Publié le : 3/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Sommes-nous maîtres de nos paroles ?
Zoom

Analyse.

·         Nous avons ici un sujet qui nous propose de faire le point sur l’usage que nous avons de notre parole. En effet, il nous est ici demandé, sous la question de la maîtrise, ce qu’est notre parole, à savoir si elle nous est propre ou non.

·         Pour débuter, nous définirons ainsi la parole sous deux aspects :

o   L’aspect premier de la parole : ce qui est propre à chacun. La parole, dans l’usage courant, et ce qui représente la personne qui la donne, celui qui parle. C’est donc, dans un premier temps, l’expression verbale de la pensée.

o   Mais la parole appartient au domaine du langage, elle et composée de mots, issus du même langage. Dans ce sens, sa précision est plus floue ; en effet, si dans son premier aspect, al parole est propre à chaque individu, dans ce second point, elle est identique, à peu de choses près, à tout un groupe.

·         La parole est donc ce qui permet d’exprimer la pensée. Mais c’est aussi un élément du langage. De quoi sommes-nous maîtres alors ? C’est que nous aurons à défini ici.

·         En plus de cela, nous devrions nous attarder ici sur le terme « maître « .Il signifie l’appropriation complète. Autrement dit, aucun éléments extérieurs en doivent pouvoir intervenir dans l’usage. Seul le nôtre est présent.

·         Nous voyons donc le problème : le langage est un acquis, un donné. La pensée, elle est propre à chacun. Lorsque l’on parle, on utilise un vocabulaire qui nous a été donné.

·         A l’origine, nous en sommes donc pas maîtres des mots que nous employons, ils n’ont pas étés crées par nous. Il faut donc penser à un passage de l’usage à la possession des mots pour savoir si nous sommes ou non maîtres de nos paroles.

 

Problématisation.

Lorsque nous parlons, nous tentons toujours au mieux, de transmettre ce que nous pensons. Pour ce faire, il nous parait évident que nous devons être maitres de ce que nous disons. Mais est-ce toujours le cas ? Sommes-nous maîtres de nos paroles ? Pourquoi pas d’ailleurs : après tout, n’est ce pas nous qui choisissons ce que nous allons dire ? Mais, pour autant, nous ne sommes pas les créateurs des mots, seulement les utilisateurs. Maitrisons-nous leur sens, et du même coup, ce que nous disons ? Comment pouvons-nous nous rendre maîtres de nos paroles ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4238 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Sommes-nous maîtres de nos paroles ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • braus-282264 (Hors-ligne), le 29/11/2016 é 29H15.
  • Cam91 (Hors-ligne), le 15/01/2012 é 15H10.
  • haim (Hors-ligne), le 10/01/2012 é 10H19.
  • seri (Hors-ligne), le 09/10/2011 é 09H19.
  • stanislas (Hors-ligne), le 16/10/2010 é 16H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit