NoCopy.net

Sommes-nous maîtres de notre caractère ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le caractère et la personnalité La notion de personne et les conditions concr ... >>
Partager

Sommes-nous maîtres de notre caractère ?

Echange

Aperçu du corrigé : Sommes-nous maîtres de notre caractère ?



Publié le : 16/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Sommes-nous maîtres de notre caractère ?
Zoom

Freud Ainsi je suis en contradiction avec vous lorsque, poursuivant vos déductions, vous dites que l'homme ne saurait absolument pas se passer de la consolation que lui apporte l'illusion religieuse, que, sans elle, il ne supporterait pas le poids de la vie, la réalité cruelle. Oui, cela est vrai de l'homme à qui vous avez instillé dès l'enfance le doux - ou doux et amer - poison. Mais de l'autre, qui a été élevé dans la sobriété ? Peut-être c...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Sommes-nous maîtres de notre caractère ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Or, si nous pouvons être trompés par l'usage même des mots, du vocabulaire que nous utilisons en général, il faut alors bien admettre que nous ne somme spas toujours maitres de nos paroles. Comment pourrions-nous nous assurer d'être parfaitement maîtres de nos paroles ? · Nous avons pu voir que la parole devait retransmettre nos pensées, avant toute chose. Il faut donc que nous en soyons maîtres. Cependant, il est apparu que la parole pouvait, dans l'usage ne pas être maîtrisée, essentiellement pour un problème de définition. « On voit par là combien il est nécessaire à quiconque aspire à une connaissance vraie d'examiner les définitions des auteurs qui l'ont précédé, de les corriger lorsqu'elles sont rédigées avec négligence, ou bien de les composer par lui-même.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) les propos que nous avons entendus (...) commandent beaucoup plus les issues de notre mémoire que celles de notre imagination, ils rétroagissent davantage sur notre passé que nous ne sommes plus maîtres de voir sans tenir compte d'eux, que sur la forme, restée libre, de notre avenir., PROUST, à l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., t. I, p. 537.

Ajouté par webmaster

Nous sommes des travailleurs de l'esprit; mieux encore, nous sommes des esprits, et cependant, il nous faut penser sans cesse à notre subsistance matérielle, à notre nourriture, comme des animaux., G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, V, XIV.

Ajouté par webmaster

Notre tempérament, notre caractère, nos passions, sont nos maîtres. Nos actions, nos goûts, notre conduite, sont commandés par eux., Paul LÉAUTAUD, Propos d'un jour, p. 86.

Ajouté par webmaster

Nous, nous avons eu des maîtres, des maîtres qui nous ont suffi, et même qui nous ont comblés (...) des maîtres que nous autres, artistes mûrs et grisonnants, nous n'abordons jamais que chapeau bas et coeur battant., G. DUHAMEL, la Défense des lettres, II, I, p. 109.

Ajouté par webmaster

Cornebleu, jambedieu, tête de vache! nous allons périr, car nous mourons de soif et sommes fatigué. Sire Soldat, ayez l'obligeance de porter notre casque à finances (...) pour soulager notre personne, car, je le répète, nous sommes fatigué., A. JARRY, Ubu roi, IV, 3.

Ajouté par webmaster

Quand nous sommes las d'aimer, nous sommes bien aises qu'on nous devienne infidèle, pour nous dégager de notre fidélité., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, 581.

Ajouté par webmaster

Quand nous sommes las d'aimer, nous sommes bien aises qu'on nous devienne infidèle, pour nous dégager de notre fidélité., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes supprimées, 581.

Ajouté par webmaster

Connaissons donc notre portée; nous sommes quelque chose, et nous ne sommes pas tout; ce que nous avons été nous dérobe la connaissance des premiers principes, qui naissent du néant; et le peu que nous avons d'être nous cache la vue de l'infini. Pensées (1670) Pascal, Blaise

Ajouté par webmaster

Connaissons donc notre portée; nous sommes quelque chose, et nous ne sommes pas tout; ce que nous avons été nous dérobe la connaissance des premiers principes, qui naissent du néant; et le peu que nous avons d'être nous cache la vue de l'infini. [ Pensées (1670) ] Pascal, Blaise

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Sommes-nous maîtres de notre caractère ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo