Le sport, une religion ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le sport est-il notre nouvelle religion ? Les techniques modernes de diffusion (Interne ... >>
Partager

Le sport, une religion ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le sport, une religion ?



document rémunéré

Document transmis par : thomas26956


Publié le : 28/9/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Le sport, une religion ?
Zoom

I. Le sport, une religion nouvelle

  1. Des fidèles et des dieux
  2. Des cérémonies ritualisées
  3. Une idéologie* universelle

II. De la superstition au fanatisme

  1. Un culte qui fausse les valeurs
  2. Le fanatisme
  3. L'opium du peuple

III. Croire en l'homme

  1. Le développement d'une morale du sport
  2. La réhabilitation du jeu pur
  3. Faire du sport un facteur d'entente universelle

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le sport, une religion ? Corrigé de 1907 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le sport, une religion ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • charlene7210-194278 (Hors-ligne), le 06/01/2013 à 06H12.
  • alex-176630 (Hors-ligne), le 27/06/2012 à 27H09.
  • asse-175791 (Hors-ligne), le 19/06/2012 à 19H16.
  • dogspace (Hors-ligne), le 16/04/2012 à 16H22.
  • Bigoliokov (Hors-ligne), le 27/02/2012 à 27H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Mais si le sport ne peut remplacer la religion, et apporter les réponses aux questions présentes dans la religion, nous sommes dans la possibilité d’admettre qu’il persiste quelques similitudes dans le sport et la vie religieuse. Dans un premier temps, nous pouvons nous concentrer sur la présence de règles, de lois, de devoirs et de droits, d’interdits dans le sport et la religion. Ainsi, nous pouvons prendre comme exemple la nourriture qui correspond aux deux domaines : il y a dans certains sports, des régimes alimentaires privilégiés pour la santé du corps imposés aux sportifs. On peut évoquer les repas protéinés de certains sports comme le rugby, qui sont essentiels pour le défoulement et les muscles. De même, il existe des interdits que propose la religion au sujet de la nourriture. On peut citer la viande halal pour la religion musulmane, ou la nourriture kascher dans la religion juive.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    .1 Le sport : un abcès de fixation que la bourgeoisie a mis du temps à découvrir. Il est vrai que cette religion n'a pu naître et prospérer que grâce à la sécurité, aux loisirs : la place que tient le sport aujourd'hui suffit à témoigner des progrès accomplis dans cet ordre depuis un demi-siècle., F. MAURIAC, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 397.

    Ajouté par webmaster

    Le sport est un art. Une recette morale dont l'exercice est physique. Le sport est l'art par lequel l'homme se libère de soi-même et libère son prochain de la pire des charges, de la moins digne, de la plus encombrante : du corps mal soigné d'un homme., GIRAUDOUX, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, Le sport, p. 236.

    Ajouté par webmaster

    .1 En tête des importations d'outre-Manche devait nécessairement figurer celle du -sport, le -sport qui suffit à occuper la vie tout entière des gentlemen d'outre-Manche, le -sport qui est pour eux une source intarissable de jouissances, de bras et de jambes cassés. Et qu'on ne s'étonne pas si nous disons que le sport est capable d'absorber une existence d'homme. -Sport est un de ces mots complexes et collectifs qui renferment dans leurs flancs, en apparence exigus, une énorme quantité de significations diverses (...) Ainsi -sport signifie tout à la fois courses de chevaux, - courses au clocher, - courses d'hommes, - chasse à tir ou à courre, - tir aux pigeons, - attelages de chevaux, - combats de chiens, de coqs, de rats, de boxeurs, - tours de force nautiques, - paris de toute espèce, et généralement tout ce qui peut fournir l'occasion de déployer de l'adresse, de l'intrépidité et surtout du faste. Le véritable sport, en effet, est presque aussi cher qu'un gouvernement à bon marché., A. CLER, le Jockey-Club, -in Ch. PAUL DE KOCK, la Grande Ville, t. II, p. 402 (1842).

    Ajouté par webmaster

    (...) on entend par sport individuel tout sport dont les compétitions groupent des sujets qui ne peuvent compter que sur eux-mêmes, bien qu'il puisse exister dans ces mêmes sports des épreuves par équipes (exemple : le tennis ou l'aviron) ou que certaines formules (relais, addition des classements ou des temps) peuvent transformer des sports individuels en sports d'équipes., Jean DAUVEN, Technique du sport, Introd.

    Ajouté par webmaster

    .3 Le sport est le culte volontaire et habituel de l'exercice musculaire intensif, appuyé sur le désir du progrès et pouvant aller jusqu'au risque., P. DE COUBERTIN, -in G. PETIOT, Dict. de la langue des sports, art. -Sport.

    Ajouté par webmaster

    Le sport implique trois choses, soit simultanées, soit séparées : le plein air, le pari et l'application d'une ou de plusieurs aptitudes du corps., Eugène CHAPUS, -in P. LAROUSSE, art. -Sport.

    Ajouté par webmaster

    L'escrime, art de manier les «armes blanches», est un exercice fort ancien que les maîtres italiens et français ont, en plusieurs siècles, graduellement amené à sa perfection. Très pratiqué en France, ce sport est celui qui nous a valu le plus grand nombre de lauriers internationaux., Jean DAUVEN, Technique du sport, p. 58.

    Ajouté par webmaster

    .1 La religion de masse, la religion totalitaire contre la religion personnelle, c'est cela que je vois poindre., F. MAURIAC, Bloc-notes 1952-1957, p. 61.

    Ajouté par webmaster

    Le style! don mystérieux! peut-être au corps ce qu'à l'âme est la grâce (...) sans style, il n'y a pas dans le sport de joie pleine et parfaite. La «performance» satisfait l'esprit; le style fait du bien dans tout l'être (...) Le style est la caresse du sport., MONTHERLANT, les Olympiques, p. 57.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le sport, une religion ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo