Stéphane MALLARME: Un coup de dès jamais n'abolira le hasard (Résumé & Analyse)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Joseph de MAISTRE: Les Soirées de Saint-Péte ... Stéphane MALLARME: Vers de circonstance (Rés ... >>
Partager

Stéphane MALLARME: Un coup de dès jamais n'abolira le hasard (Résumé & Analyse)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Stéphane MALLARME: Un coup de dès jamais n'abolira le hasard (Résumé & Analyse)



document rémunéré

Document transmis par : Raphaeelle19423


Format: Document en format FLASH protégé

	Stéphane MALLARME: Un coup de dès jamais n'abolira le hasard (Résumé & Analyse)
Zoom

En écrivant le Coup de dés (1897), à la fin de son existence, Mallarmé (mort en 1898) jouait une sorte de va-tout poétique. Audacieusement, il mettait un terme aux vieilles formes poétiques du siècle écoulé et orientait précocement la poésie du XXe siècle. Le Coup de dés a marqué l'histoire de la poésie, jouant pour la première fois sur le contraste entre l'abstraction du poème (sens et musicalité) et sa matérialité (topographie et page blanche).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Stéphane MALLARME: Un coup de dès jamais n'abolira le hasard (Résumé & Analyse) Corrigé de 430 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Stéphane MALLARME: Un coup de dès jamais n'abolira le hasard (Résumé & Analyse)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Il me sembla de voir la figure d 'une pensée, pour la première fois placée dans notre espace ... Ici, véritablement, l'étendue parlait, songeait, enfantait des formes temporelles. L'attente, le doute, la concentration étaient " choses visibles ". M a vue avait affaire à des silences qui auraient pris corps ... » Paul Valéry, Variété II, Gallimard, 1930. 1 coll. Vio llet hors d'anciens calculs où la manœuvre avec l'âge oubliée à ses pieds de l'horizon unanime prépare s'agite et mêle · au poing qui l'étreindrait un destin e t les vents être un autre Esprit pour le jeter dans la tempête en reployer la division et passer fier écarté du secret qu' il détient « Un coup de dés e st né d 'une entente nouvelle de l'espace littéraire, tel que puissent s 'y engendrer, par des rapports nouveaux de mouvement, des relations nouvelles de compréhension.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La chair est triste, hélas ! et j'ai lu tous les livres. Stéphane Mallarmé, Poésies, « Brise marine ».

Ajouté par webmaster

Maurice Barrès et Henri de Régnier, qui étaient pour ainsi dire les coadjuteurs de Stéphane Mallarmé à la présidence., Georges LECOMTE, Ma traversée, p. 207.

Ajouté par webmaster

.1 Toute pensée émet un Coup de Dés., MALLARMÉ, Un coup de dés..., Pl., p. 477.

Ajouté par webmaster

Toute l'activité de synthèse des cellules, si complexe soit-elle, est, en dernière analyse, interprétable (...), Jacques MONOD, le Hasard et la Nécessité, p. 81.

Ajouté par webmaster

(...) où le hasard règne, après tout, on peut gagner sa mise, et c'est la loi du hasard qu'on ne perde pas à tout coup., André SUARèS, Trois hommes, «Ibsen», IV.

Ajouté par webmaster

(...) l'analyste (...) a toujours subi une analyse didactique. Cette profession d'éboueur d'âmes impose qu'on soit d'abord entré dans son propre inconscient (...) Pratiquée auprès d'un -didacticien, habilité par l'Institut de psychanalyse à former des professionnels, cette analyse, qui dure de trois à sept ans, n'est jamais considérée comme définitivement achevée., Planète, n° 4, févr. 1969, Psychanalyste : un homme face à lui-même, p. 75.

Ajouté par webmaster

Les deux se sont acheté un bar de karaoké dans un quartier touristique et n'ont jamais quitté Boston. Stéphane Dompierre, Mal élevé

Ajouté par webmaster

Mouscaillot, qui ne proférait mot de peur de recevoir un coup de gantelet dans les gencives, suivait, monté sur Stéphane, ainsi nommé parce qu'il était peu causant., R. QUENEAU, les Fleurs bleues, p. 15 (1965).

Ajouté par webmaster

.1 Le point de départ est la définition suivante, qui résume une analyse magistrale : le -jeu dans son aspect essentiel est une action libre, exécutée «comme si» et sentie comme située hors de la vie courante, mais qui cependant peut absorber complètement le joueur sans qu'il trouve en elle aucun intérêt ou en obtienne aucun profit (...), Roger CAILLOIS, l'Homme et le Sacré, p. 199.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Stéphane MALLARME: Un coup de dès jamais n'abolira le hasard (Résumé & Analyse)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo