NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment distinguer le vrai de l'opinion ? Y a-t-il des degrés de vérité ? >>


Partager

Y a-t-il des vérités subjectives ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il des vérités subjectives ?



Publié le : 10/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il des vérités subjectives ?
Zoom

La certitude qualifie un état d’esprit à l’égard d’un jugement qu’il tient pour vrai sans aucun mélange de doute. Cet état peut concerner soit un jugement tenu pour évident par lui-même, soit un jugement démontré. On parle alors, à l’égard du mode d’appréhension d’un jugement, de certitude immédiate (ou intuitive), et de certitude médiate (ou discursive). Dès lors, la question de la certitude renvoie à celle de la vérité. De fait, la certitude peut n’être qu’une croyance à laquelle un sujet adhère sans y réfléchir. Ainsi le vrai, qui caractérise l’être véritable des choses, n’est pas la certitude, cette dernière désignant le côté subjectif du savoir, ou la conviction. Peut-on dès lors parler de certitude comme connaissance vraie ?

 



Toutes idées vraies est en Dieu, puisque les idées sont des modes de l'attribut pensant de Dieu. Les idées vraies sont claires et distinctes. Elles portent en elles-mêmes la certitude de leur vérité, puisque la vérité est à elle-même sa propre norme et n'a aucun critère en dehors d'elle-même. C'est dans son Ethique (2e partie, prop. XLIII) que Spinoza montre que celui qui a une idée vraie ne peut douter de la vérité de sa connaissance : « Car nul, ayant une idée vraie, n'ignore que l'idée vraie enveloppe la plus haute certitude «. Et cette certitude vient aussi de l'évidence (du latin « videre « : voir), de ce qui ne peut pas ne pas être vu, ce qui s'impose par sa totale clarté. A la différence de la fausseté qui consiste dans une privation de connaissance qu'enveloppent les idées inadéquates, c'est-à-dire mutilées et confuses.      b. Beaucoup aussi ont tenu les vérités mathématiques comme fondements inébranlables. Deux et deux font toujours quatre, c'est une certitude que chacun partage.


  • I) Il y a des vérités subjectives.

a) La psychologie est une science imparfaite.
b) Il n'y a pas de vérités valables pour tous.
c) Je dois touver ma vérité.

  • II) Il n'y a pas de vérités seulement pour moi.

a) La vérité c'est l'objectivité.
b) Science et démonstration.
c) Même la vérité esthétique est objective.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1932 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il des vérités subjectives ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • jalila-217677 (Hors-ligne), le 30/10/2013 é 30H16.
  • ertherce-194776 (Hors-ligne), le 09/01/2013 é 09H17.
  • Sasuke1993 (Hors-ligne), le 23/05/2011 é 23H20.
  • Chrys (Hors-ligne), le 06/02/2011 é 06H19.
  • Chris39984 (Hors-ligne), le 13/10/2009 é 13H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit