LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le progrès technique entraîne-t-il une dévalo ... La nature nous fournit-elle des outils ? >>


Partager

Suffit-il d'avoir bonne conscience pour être innocent ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suffit-il d'avoir bonne conscience pour être innocent ?



Publié le : 16/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Suffit-il d'avoir bonne conscience pour être innocent ?
Zoom

L'état de celui qui estime n'avoir rien à se reprocher implique-t-il l'absence de culpabilité et de faute ? En d'autres termes, quelle est la véritable norme qui permet de mesurer la faute ?
 
 CONSEILS PRATIQUES
 

 De même que la mauvaise conscience douloureuse, le sentiment pénible d'avoir mal agi ne signifient pas nécessairement culpabilité, de même le sentiment de n'avoir rien à se reprocher ne signifie pas innocence. Pourquoi ? Parce que la mauvaise foi et l'inconscience, mais aussi l'ignorance, existent. Nous savons aujourd'hui que les criminels de guerre sont souvent de petits bourgeois à l'allure inoffensive sans le moindre remords et la moindre culpabilité (cf. H. Arendt, Eichmann à Jérusalem).
 



La bonne conscience pourrait se définir comme le sentiment de n'avoir rien à se reprocher et même, d'avoir bien fait. Si l'on a le sentiment que l'on a bien fait, au plus profond de soi, il paraît logique de penser qu'effectivement on est innocent. Cependant, la bonne conscience ne peut pas servir de garantie à l'innocence. D'une part, tout criminel peut mentir et prétendre avoir bonne conscience, elle est invérifiable, contrairement aux actes, qui sont jugés lors de procès. D'autre part, on peut avoir volontairement fait du mal tout en ayant bonne conscience, car la nature humaine est obscure. Ainsi, la bonne conscience ne peut pas être une assurance de l'innocence de quelqu'un, au vu de la société qui le juge. Néanmoins, pour celui qui la ressent, c'est un gage moral de son innocence.


  • I ] La bonne conscience est la garantie de bonnes intentions :
  • II ] La bonne conscience est-elle un juge pour celui qui la ressent ?
  • III ] on ne peut juger que les actes :


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1080 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Suffit-il d'avoir bonne conscience pour être innocent ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • antoine070398-265975 (Hors-ligne), le 11/11/2015 é 11H13.
  • Deusos-186818 (Hors-ligne), le 21/11/2012 é 21H15.
  • mamzellevika (Hors-ligne), le 24/11/2011 é 24H19.
  • Stroumph (Hors-ligne), le 23/01/2011 é 23H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique


     

    Plan détaillé

     

     

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit