NoCopy.net

Suffit-il de communiquer pour dialoguer ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'homme n'est-il qu'une espèce naturelle ? L'homme est-il par nature un être religieux ? >>


Partager

Suffit-il de communiquer pour dialoguer ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suffit-il de communiquer pour dialoguer ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Suffit-il de communiquer pour dialoguer ?
Zoom

La question « suffit-il « demande de décider si une condition posée est suffisante ou non pour provoquer tel ou tel effet. Ici, la condition interrogée est « communiquer «, l'action visée est « dialoguer «.

« Communiquer «, c'est, à la lettre, faire en sorte qu'une pensée, qu'une idée, qu'un affect, deviennent communs : celui qui communique cherche à former une communauté de compréhension avec celui à qui il adresse sa communication.

« Dialoguer « a un sens plus précis. Etymologiquement, c'est parler, raisonner (du grec « logein «) à deux (« di «), c'est échanger des idées par le biais du langage, de la discussion, dans le but de mieux comprendre des idées ou d'en élaborer de nouvelles. (cf. les dialogues « socratiques «).

La question est donc la suivante : la démarche de communication avec l'autre, comprise comme effort pour lui faire comprendre et partager une pensée, et posée comme nécessaire à cet effort, est-elle suffisante pour établir avec lui une discussion des points de vue, un travail commun des idées ? Si ce n'est pas le cas, quelles sont les conditions d'existence du dialogue qui manquent à la communication ?  

 



.../...

Nous nous trouvons là sur le terrain de facultés proprement humaines. Si l'on suit la thèse bergsonienne, l'homme a capacité à communiquer avec ses semblables dans le but d'agir sur le monde qui l'entoure, de manière utilitaire : le dialogue se définit-il de la même façon, dans une acception purement utilitaire ? Ou est-il autre chose que la communication à visée pratique ? Il semble bien que le propre du dialogue soit de se détacher de la vocation utilitaire pour élaborer de nouvelles idées. Alors, la communication est nécessaire, mais nous suffisante, pour fonder le dialogue.


I. Les difficiles conditions d'existence du dialogue et de la communication

II. La fonction communicative du langage est-elle une fonction de dialogue ?

 

III. La détermination rationnelle de la communication comme condition du dialogue

 

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Suffit-il de communiquer pour dialoguer ? Corrigé de 6578 mots (soit 10 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Suffit-il de communiquer pour dialoguer ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • aliceprz-248907 (Hors-ligne), le 30/11/2014 é 30H20.
  • soetsamm-244180 (Hors-ligne), le 30/11/2014 é 30H12.
  • margot30-220680 (Hors-ligne), le 15/11/2013 é 15H19.
  • jd95-201409 (Hors-ligne), le 17/02/2013 é 17H16.
  • musikadon47 (Hors-ligne), le 29/05/2011 é 29H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Quels sont les rapports entre dialogue et communication? Peut-on ramener l’un à l’autre? Est-ce que le dialogue est une simple forme d’un genre plus vaste qui serait la communication? Peut-on dire que le dialogue est une simple façon de parler ou le dialogue a-t-il ses spécificités?

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Suffit-il de communiquer pour dialoguer ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit