LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Devons-nous nous méfier de nos certitudes ? Au nom de quoi peut-on reprocher à autrui d'ê ... >>


Partager

Suffit-il pour être juste d'obéir aux lois et coutumes de son pays ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suffit-il pour être juste d'obéir aux lois et coutumes de son pays ?



Publié le : 28/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce sujet pose la question classique du rapport entre la justice idéale (« être juste «) et le droit positifles lois et les coutumes «). Demander s'il suffit pour être juste de se conformer au droit positif, c'est poser la question de savoir s'il existe une justice (ou droit idéal) en dehors du droit positif (et dans ce cas il ne suffit pas d'obéir au droit positif pour être juste), ou bien si au contraire toute justice se ramène au droit positif (auquel cas il suffit d'obéir à ce droit pour être juste).



C'est seulement dans l'espace social que les hommes peuvent actualiser leur perfectibilité et accéder à une existence d'une plus grande moralité. L'homme, peut-on conclure avec Kant, pourrait donc être juste et injuste, égoïste et moral, ce qu'exprime la possibilité même du remords. b) Droit et morale sont donc complémentaires pour réaliser la justice. La morale peut donc être au fondement du droit, des lois, comme le droit peut être au fondement de la morale. Face à l'instinct égoïste, les lois s'avèrent nécessaires pour imposer de l'extérieur une action juste rendant les hommes justes. En même temps, en l'absence de loi ou face à une loi injuste, c'est bien notre aptitude à la moralité qui rend possible l'action juste ou la révolte. La justice d'un homme provient donc à la fois de son obéissance aux lois civiles et de son obéissance à la loi morale. L'obéissance ici est à comprendre comme contrainte (extérieure) et obligation (intérieure). c) Mais l'obéissance doit se doubler d'une volonté d'obéir.Cependant, pour être vraiment juste, il faut agir « par respect pour la loi « (Kant) c'est-à-dire vouloir obéir à ce qu'on comprend comme juste.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6703 mots (soit 10 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Suffit-il pour être juste d'obéir aux lois et coutumes de son pays ?" a obtenu la note de :

10 / 10

Corrigé consulté par :
  • antho18-261442 (Hors-ligne), le 17/02/2016 é 17H17.
  • yassinephilo-252960 (Hors-ligne), le 22/01/2015 é 22H23.
  • rakomagne-207084 (Hors-ligne), le 30/04/2013 é 30H16.
  • Jean-ma2b (Hors-ligne), le 26/04/2013 é 26H10.
  • jujulie-197698 (Hors-ligne), le 27/01/2013 é 27H08.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit