LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< QUAND NOUS PERCEVONS, COMMENT SAVONS-NOUS QUE ... QUI PARLE QUAND JE DIS "JE" ? >>


Partager

SUFFIT-IL, POUR ÊTRE SOI-MÊME, D'ÊTRE DIFFÉRENT DES AUTRES ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : SUFFIT-IL, POUR ÊTRE SOI-MÊME, D'ÊTRE DIFFÉRENT DES AUTRES ?



Publié le : 17/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

SUFFIT-IL, POUR ÊTRE SOI-MÊME, D'ÊTRE DIFFÉRENT DES AUTRES ?
Zoom

«Etre soi-même «… Cette phrase semble être l’aboutissement d’une recherche permanente qu’effectue chaque homme, la recherche du moi, la connaissance de soi. Etre  soi-même pourrait signifier vivre selon le reflet de mon identité propre. Mais la question suffit-il d’être différent des autres pour être soi-même implique l’idée qu’être différent des autres est nécessaire, mais est-ce suffisant ? Et en quoi cette différence serait si importante ? La réponse à cette dernière question parait immédiate, mais alors peut-on dire que deux personnes se ressemblant physiquement ou psychologiquement ne sont donc pas elles-mêmes ? Que pourrait-il falloir de plus que cette différence pour pouvoir affirmer « je suis moi-même « ?



D'ailleurs, selon Émile Durkheim, c'est au terme d'une évolution sociale qui instaure la division du travail et individualise le rôle de chacun dans la production que tout homme devient capable de se sentir une personne. Être soi-même, c'est être unique Au sens strict, la personne, c'est le sujet singulier, unique. C'est ce que montre Marcel Mauss, dans ses analyses sur les Esquimaux, en insistant sur l'importance du nom dans le sentiment d'être soi-même. Tous les Esquimaux qui portent le même nom se considèrent, paraît-il, comme à peu près interchangeables. Ce qui singularise l'individu dans le groupe, c'est la différenciation des fonctions. [Être différent ne suffit pas. Être soi-même, c'est aussi être un homme semblable à tous les autres hommes. Pour être moi-même, il faut que je sois différent des autres, mais il faut aussi que je leur ressemble. Chacun est une individualité originale, mais, pour être une personne, il faut être semblable aux autres.]  Être soi-même, c'est être conscient de soi Or, être conscient de soi, c'est être conscient de soi comme homme.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2077 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "SUFFIT-IL, POUR ÊTRE SOI-MÊME, D'ÊTRE DIFFÉRENT DES AUTRES ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit