NoCopy.net

Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être dans le vrai ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< n'y a-t-il de connaissance que scientifique ? Peut-on se mentir à soi-même ? >>
Partager

Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être dans le vrai ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être dans le vrai ?



Publié le : 6/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé


VOCABULAIRE: VRAI:* Se dit d'une affirmation conforme à la réalité ou qui n'implique pas contradiction et à laquelle l'esprit ne peut que souscrire : Il n'y a pas grand-chose de vrai dans son récit.* Qui appartient à la réalité et n'est pas une création de l'esprit : Rechercher les vraies causes d'un phénomène.* Qui est bien conforme à son apparence : Une vraie rousse.* Se dit, dans le domaine artistique et littéraire, des êtres et des choses créés qui donnent l'impression de la vie, du naturel, de la sincérité : Un romancier qui peint des personnages vrais.* Se dit d'un élément qui, parmi d'autres semblables, apparaît comme le seul important ou le seul déterminant : On ignore le vrai motif de sa démission.* Qui convient le mieux à quelqu'un ou à quelque chose, est le plus approprié à une fin, à une destination : Croyez-moi, c'est le vrai moyen de leur venir en aide. FAIT : Ce qui est ou ce qui arrive, et qui se donne ou même s'impose à nous dans l'expérience.On distingue souvent le fait brut, qui s'offre immédiatement à l'observation dans l'expérience ordinaire, et le fait construit (fait scientifique), qui résulte d'une élaboration théorique et expérimentale (Bachelard appelle «phénoménotechnique» cette construction du fait). Cependant, même le fait brut est imprégné de théorie, même s'il peut s'agir d'une théorie pré-scientifique, c'est-à-dire de préjugés.Le fait (ce qui est) se distingue par principe du droit (ce qui doit être).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être dans le vrai ? Corrigé de 1490 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être dans le vrai ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • tomgohon-238301 (Hors-ligne), le 06/05/2014 à 06H16.
  • nonore-231710 (Hors-ligne), le 23/02/2014 à 23H15.
  • hfeu-224551 (Hors-ligne), le 16/12/2013 à 16H22.
  • faze22-216305 (Hors-ligne), le 17/10/2013 à 17H21.
  • weeweed (Hors-ligne), le 07/12/2011 à 07H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Par définition, à part qu'ils existent, nous ne pouvons rien dire des noumènes puisque nous n'avons pas une intuition intellectuelle qui nous mettrait en rapport direct avec l'essence des choses sans passer par les sens. Ils marquent donc la limite de notre pouvoir de connaître. C'est parce que la raison outrepasse parfois ces limites et spécule sur des objets dont elle n'a aucune connaissance empirique (l'origine du monde par exemple) que la philosophie s'engage dans des discussions sans fin. Citer la distinction entre phénomènes et noumènes dans un sujet sur l'existence et le temps (« Sommes-nous dans le temps ? ») Une différence essentielle entre les phénomènes et les choses en soi (ou noumènes) porte sur le temps. Pour Kant en effet, le temps n'a pas une existence objective, en-dehors de la conscience humaine.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) il ne suffit pas d'être honnête, une fois la promesse faite. Il faut encore être scrupuleux dans le choix des promesses et promettre peu pour être sûr de tenir., SARTRE, Situations I, p. 224.

    Ajouté par webmaster

    Il suffit, à cet égard, de s'en tenir rigoureusement aux termes mêmes de la loi de finances de 1835. François Guizot, Mémoires pour servir à l'histoire de mon temps, tome 3

    Ajouté par webmaster

    Il suffit de tenir bon dans la vie, pour que les illégitimités deviennent des légitimités., CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 221.

    Ajouté par webmaster

    On croit généralement qu'il suffit qu'une idée soit neuve pour qu'elle soit nouvelle. On croit qu'il suffit qu'une idée soit neuve pour qu'elle n'ait jamais servi. Quelle erreur. Elle a servi au fabricant. Quand un arbre de théâtre (...) sort de chez le fabricant, il est tout de même un vieil arbre, il est tout de même un arbre tout fait, et il est tout de même de théâtre. Il a beau être neuf, il n'est pas pour cela un vrai arbre, un arbre dans la campagne. Ce n'est pas pour cela un nouvel arbre dans le monde., Ch. PÉGUY, Note conjointe, «Sur Bergson», p. 24.

    Ajouté par webmaster

    Je n'aurais pas été assez sot pour me tenir sur la défensive; il m'était aisé de devenir agresseur sans même qu'il s'en aperçût, ou qu'il pût s'en garantir., ROUSSEAU, les Confessions, XII.

    Ajouté par webmaster

    "Le vrai est à la fois dans l’intellect et dans les choses. Toutefois, le vrai qui est dans les choses est substantiellement identique à l’être ; et le vrai qui est dans l’intellect est identique à l’être, mais comme une représentation l’est à ce qu’elle représente […]." > Thomas d’Aquin

    Ajouté par webmaster

    Et puis, sur un seul fait, s'il est certain, ne peut-on, comme le savant qui expérimente, dégager la vérité pour tous les ordres de faits semblables? Un seul petit fait, s'il est bien choisi, ne suffit-il pas à l'expérimentateur pour décider d'une loi générale qui fera connaître la vérité sur des milliers de faits analogues?, PROUST, à la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 121.

    Ajouté par webmaster

    Or, ce peut être une tactique profitable que de repousser un voisin dangereux jusqu'à l'extrême opposé, ou tout au contraire le tenir déjà gagné à notre cause (...), J. PAULHAN, Entretien sur des faits divers, IV, p. 139.

    Ajouté par webmaster

    -Aimer et -être amoureux ont des rapports difficiles : car, s'il est vrai qu'-être amoureux ne ressemble à rien d'autre (une goutte d'-être-amoureux diluée dans une vague relation amicale la colore vivement, la fait incomparable : je sais -tout de suite que dans mon rapport à X..., Y..., si prudemment que je me retienne, il y a de l'-être-amoureux), il est vrai aussi que, dans l'-être-amoureux, il y a de l'-aimer : je veux saisir, farouchement, mais aussi je sais donner, activement., R. BARTHES, Fragments d'un discours amoureux, p. 149.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être dans le vrai ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo