NoCopy.net

Suffixes, préfixes, mots dérivés

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'oeuvre de Purcell Le féminin des adjectifs qualificatifs >>
Partager

Suffixes, préfixes, mots dérivés

Fiche de révision


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Suffixes, préfixes, mots dérivés" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Les suffixes sont eux aussi -(comme les préfixes) d'anciens mots autonomes (...) Il s'ensuit que les mots suffixaux remontent à d'anciens groupes syntaxiques (...) -clairement remonte au latin -clara mente, avec un esprit clair., Charles BALLY, Linguistique générale et Linguistique franç., p. 100.

Ajouté par webmaster

(...) les afflixes, préfixes et suffixes, qui dépendent étroitement du radical ou base puisqu'ils n'existent pas isolément, encore que cette insécabilité appelle des réserves., Jean DUBOIS, Étude sur la dérivation suffixale, p. 1.

Ajouté par webmaster

Un des faits qui méritent d'être notés -(dans la vie des suffixes), c'est la concurrence due à la vulgarisation des mots d'origine savante, dont les suffixes s'imposent à l'esprit : -animation, conservation, vaccination. Ation élimine ainsi peu à peu -aison (...), F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, p. 62.

Ajouté par webmaster

Comme la langue française a des mots primitifs, et des mots dérivés et composés, on a jugé qu'il serait agréable et instructif de disposer le Dictionnaire par racines, c'est-à-dire de ranger tous les mots dérivés et composés après les mots primitifs dont ils descendent, soit que ces primitifs soient d'origine purement française, soit qu'ils viennent du latin ou de quelque autre langue., Dict. de l'Académie, 1694, Préface.

Ajouté par webmaster

Si le français n'a plus de suffixe superlatif, en revanche il use, et depuis longtemps, de préfixes. Autrefois, c'était -outre et -sur. Ils ont été remplacés par d'autres préfixes latins ou grecs, qui ont fini par entrer dans la langue courante. Ce sont : -extra, extra--fin, extra--fort, une somnambule extra--lucide., F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, p. 688.

Ajouté par webmaster

Les désinences -(en indo-européen) sont directement comparables aux suffixes; ce sont aussi des éléments surajoutés à la racine. On ne les distingue des suffixes que par l'emploi, le suffixe servant à marquer la catégorie générale à laquelle le mot appartient (nom d'agent, d'action, d'instrument, augmentatif, diminutif, etc.) ..., J. VENDRYES, le Langage, p. 97.

Ajouté par webmaster

Mais, si les langues sont comme les nations, il est encore très vrai que les mots sont comme les hommes. Ceux qui ont dans la société une famille et des alliances étendues y ont aussi une plus grande consistance. C'est ainsi que les mots qui ont de nombreux dérivés et qui tiennent à beaucoup d'autres, sont les premiers mots d'une langue et ne vieilliront jamais; tandis que ceux qui sont isolés ou sans harmonie, tombent comme des hommes sans recommandation et sans appui., RIVAROL, Littérature, -in OE., I.

Ajouté par webmaster

La suffixation joue un rôle considérable en eskimo. Outre que les morphèmes grammaticaux (références pronominales, indices de nombre, de cas, de mode) sont suffixés, le mot eskimo se présente souvent comme un conglomérat d'éléments accessoires suffixés à un élément lexical de base (...) Il en résulte un synthétisme très accusé, et la possibilité d'inclure un ensemble complexe d'idées dans un mot unique, long, qui représente une phrase complète., J. PERROT, -in MEILLET et COHEN, les Langues du monde, p. 1169.

Ajouté par webmaster

Mais le -Vocabulaire n'est que le catalogue des mots d'une langue, et chaque langue a le sien; au lieu que ce que nous appelons -Lexicologie, contient sur cet objet des principes raisonnés communs à toutes les langues. I. L'office de la Lexicologie est donc d'expliquer tout ce qui concerne la connaissance des mots, et pour y procéder avec méthode, elle en considère le -matériel, la -valeur, et l'-étymologie. 1° Le matériel des mots comprend leurs -éléments et leur -prosodie (...) 2° La valeur des mots consiste dans la totalité des idées que l'usage a attachées à chaque mot. Les différentes espèces d'idées que les mots peuvent rassembler dans leur signification, donnent lieu à la Lexicologie de distinguer dans la valeur des mots trois sens différents; le -sens fondamental, le -sens spécifique et le -sens accidentel (...) 3° L'Étymologie des mots est la source d'où ils sont tirés. L'étude de l'étymologie peut avoir deux fins différentes. La première est de suivre l'analogie d'une langue, pour se mettre en état d'y introduire des mots nouveaux, selon l'occurrence des besoins; c'est ce qu'on appelle la formation; et elle se fait, ou par -dérivation ou par -composition. De là, les mots -primitifs et les -dérivés, les mots -simples et les -composés. Le second objet de l'étymologie est de remonter effectivement à la source d'un mot (...), DOUCHET et BEAUZÉE, art. -Grammaire de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Suffixes, préfixes, mots dérivés

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo